Joseph, précurseur de Christ

Un message de Manolita

L’histoire de Joseph, comme nous avons pu le voir, est très riche d’enseignements.


«Toute l’Ecriture est inspirée de Dieu, nous dit Paul, et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice »


- 2 Timothée 3. 1



Nous avons pu être encouragés en voyant se dérouler la destinée de Joseph au fil des songes qui ont jalonné sa vie comme autant d’étapes marquant la direction de Dieu et ses desseins bienveillants (1er message). Nous avons pu également être fortifiés dans notre foi et amenés à réaliser quel beau ministère de la réconciliation Dieu a confié à ses enfants à travers la rencontre de Joseph et de ses frères et la lumière que le Seigneur a répandue sur la vie de chaque membre de cette famille « comme un flambeau de délivrance » (2e_message).


L’étude du personnage même de Joseph est un trésor d’édification !


Je vous propose donc de continuer avec lui pour un 3e message. Ses qualités données par Dieu lui ont permis d’accomplir sa destinée (I) mais aussi d’être considéré comme un précurseur de Christ (II).


I. Des qualités dignes de la vocation reçue


Nous allons nous cantonner à l’étude de 5 qualités qui l’ont aidé à accomplir sa mission.

  1. Une grande fidélité... malgré les difficultés : Cette qualité est plutôt rare nous enseigne le livre des Proverbes « Beaucoup de gens proclament leur bonté, mais un homme fidèle, qui le trouvera ? » - Proverbes 20. 6 - Dès son plus jeune âge, Joseph avait la confiance de son père Jacob qui l’envoya un jour prendre des nouvelles de ses frères : «Tu vas aller voir si tes frères vont bien et si le bétail va bien... Il répondit : me voici. » - Genèse 37. 14 - Vendu par eux, il devint esclave en Egypte mais son maître remarqua aussi cette qualité et la main de Dieu sur sa vie. « Potiphar laissa tout ce qui lui appartenait entre les mains de Joseph » - Genèse 39. 6 Quel gage de confiance ! Remettrions-nous notre maison et son intendance entre les mains de n’importe qui ? - La femme de son maître lui fit des avances. Il les rejeta disant : « Mon maître ne me demande compte de rien dans la maison, il m’a confié tous ses biens... et il ne m’a rien interdit, excepté toi, parce que tu es sa femme. Comment commettrais-je un acte aussi mauvais et pécherais-je contre Dieu ? » - Genèse 39. 8-9. Il se retrouva pour cela en prison à cause de sa fidélité, accusé faussement. - Et même en prison, le chef des gardes lui confia la gestion de tous les prisonniers ! A cause de la grande confiance qu’il inspirait et méritait. Comme quoi, on peut se sentir prisonnier ou captif de quelquechose mais avoir carte blanche pour servir, avec la liberté que Dieu donne : « Là où est l’Esprit du Seigneur, là est la liberté » - 2 Corinthiens 3. 17 - Enfin quand il fut présenté devant Pharaon avec la sagesse de Dieu pour interpréter les songes sur l’avenir de l’Egypte et donner des conseils avisés, il inspira là encore une grande confiance à Pharaon qui le nomma ministre. Joseph me fait penser à Daniel, ce jeune hébreu amené en captivité à Babylone, jeté aussi dans une citerne et même une fosse aux lions, injustement persécuté et... comme Joseph divinement élevé au pouvoir en interprétant des songes, ayant tous deux une véritable dimension prophétique. Jugeons de la fidélité et de l’intégrité de Daniel : « Les chefs et satrapes du temps du roi Darius, roi des Mèdes, voulurent piéger Daniel en ce qui concernait les affaires du royaume mais... ils ne purent trouver aucune occasion, ni aucune chose à reprendre, parce qu’il était fidèle, et qu’on n’apercevait chez lui ni faute, ni rien de mauvais » - Daniel 6. 4 Remarque : La confiance cela se mérite. N’accordons pas notre confiance trop facilement, à n’importe qui, mais «éprouvons les esprits pour savoir s’ils sont de Dieu», s’ils sont fidèles ; examinons celui qui dit quelquechose et tient parole. Combien de promesses vaines et de paroles en l’air ici-bas ! Combien de fanfaronnades inutiles ! «Comme la langue se vante de grandes choses » sans y donner aucune suite. Cela m’afflige car peu de personnes sont fiables dans leurs engagements et leurs paroles. J’ai entendu une seule fois une prédication là-dessus que j’ai trouvée remarquable, prêchée par quelqu’un de fidèle à ses paroles, de sensible aux mots et à leur pouvoir. Si l’on n’est pas sûr de tenir parole, alors taisons-nous plutôt. On parle souvent tellement vite, sans réfléchir aux conséquences des engagements pris... Que nous puissions Seigneur parler moins mais parler mieux, ne pas nous engager à la va-vite pour ne donner aucune suite ! Pardonne-nous nos paroles vaines, la légèreté avec laquelle nous prenons des engagements parfois ! La fidélité est une qualité rare de nos jours mais si précieuse devant Dieu parce que « Celui qui est fidèle dans les petites choses, l’est aussi dans les grandes ». Dieu recherche des hommes et des femmes fidèles pour son service. Il connaît le coeur de ceux qui L’aiment. >>> Joseph était un homme digne de confiance devant Dieu et devant les hommes, et comme il est dit dans la parabole des talents « C’est bien, bon et fidèle serviteur ; tu as été fidèle en peu de choses, je te confierai beaucoup » - Matthieu 25. 23 Dieu confiera une grande responsabilité à Joseph en lui remettant le gouvernement de toute l’Egypte.

  2. Une résistance... face à la tentation : Genèse 39. 7-12 Nous savons que la chair est faible, mais que l’Esprit est fort et toujours bien disposé, pour nous aider à « marcher d’une manière digne de la vocation qui nous a été adressée ». Même si la Bible ne nous dit rien sur les prières de Joseph (alors que nous savons que Daniel priait à genoux fenêtre ouverte, 3 fois par jour, devant Dieu (Daniel 6. 10) nous pouvons en déduire que sa vie de prière était solide et forte comme Jésus l’a recommandé à ses disciples : «Veillez et priez afin que vous ne tombiez pas en tentation, l’esprit est bien disposé mais la chair est faible » - Matthieu 26. 41 ; Marc 14. 38 C’est la vigilance spirituelle et une vie de prière qui donnent cette formidable capacité de résistance face à la tentation, une persévérance incroyable qui nous mènera au salut (cf. : « Celui qui persévèrera jusqu’à la fin sera sauvé »). Joseph a pu résister aux avances de la femme de Potiphar son maître, car c’était un homme consacré à Dieu, un homme de prières. Jésus recommanda à ses disciples pour ces temps de la fin... «Veillez donc et priez en tout temps, afin que vous ayiez la force d’échapper à toutes ces choses qui arriveront, et de paraître debout devant le Fils de l’homme » - Luc 21. 36 Et même nous pouvons ajouter : «que celui qui croit être debout, prenne garde à ne pas tomber ! ». Joseph connaît son Dieu, ne veut pas Le décevoir, ni décevoir son maître qui lui fait confiance. Il se garde lui-même face à la tentation cf. « Le juste se garde lui-même et le malin ne le touche pas ».

  3. Une humilité... à toute épreuve : Nous avons vu précédemment que Joseph après avoir été élevé au rang de ministre de Pharaon, resta le même, toujours constant dans sa dépendance à Dieu. C’est bien la définition de l’humilité selon Dieu : « dépendre de Lui en tout temp s». Rappelons-nous que ce n’est que dans l’humilité que nous pouvons résister face à l’ennemi : « Humiliez-vous donc sous la puissante main de Dieu, afin qu’Il vous élève au temps convenable » - 1 Pierre 5. 6. Ne nous imaginons pas pouvoir résister au diable sans cette dépendance et humilité devant Dieu « Soumettez-vous dons à Dieu ; résistez au diable et il fuira loin de vous » - Jacques 4. 7 Daniel, jeté dans la fosse aux lions, invoqua humblement son Dieu qui envoya son ange pour « fermer la gueule des lions » - Daniel 6. 22 « Soyez sobres, veillez. Votre adversaire le diable, rôde comme un lion rugissant, cherchant qui il dévorera. Résistez-lui avec une foi ferme » - 1 Pierre 5. 8. Notre foi repose sur notre grand Dieu, sur Sa force toute-puissante, pas les nôtres ! Cela doit nous garder petit à nos propres yeux.

  4. Un amour divin... Cette qualité a été exprimée par Joseph incontestablement... - En excusant le mal fait par ses frères et en étendant sur eux son pardon, sa miséricorde, son affection ; - En les nourrissant et en les sauvant de la famine, en les faisant venir en Egypte dans la meilleure partie du pays avec leurs troupeaux et leur famille au complet (70 personnes !) pendant les années de disette. C’est un amour divin qui l’anima, qui l’amena à passer outre la terrible offense subie et à préférer « la miséricorde au jugement », la réconciliation à la haine ! - 1 Corinthiens 13. 4-8

  5. Une vision spirituelle : C’est une qualité indispensable pour être à l’écoute de la voix de Dieu dans son esprit, pour pouvoir collaborer avec Dieu, pour marcher avec foi et dans la compréhension de ce que Dieu a prévu pour nous... « en attendant le temps de la Grâce », « l’heure qu’IL a choisie pour nous exaucer ». Dieu guide ses envoyé(e)s, ses messager(ère)s. Celui ou celle qu’Il a appelés le sait. Un appel, une vocation reçus de Dieu ne peuvent rester cachés, ignorés car Dieu « partage ce qu’IL va faire longtemps à l’avance » (Esaïe 46. 10) - « J’annonce dès le commencement ce qui doit arriver et longtemps d’avance ce qui n’est pas encore accompli », parole de l’Eternel ! (Esaïe 48. 3) Dieu parle à ceux qui sont fidèles pour garder Ses paroles contre leur coeur « J’annonce des choses nouvelles sur le point d’arriver, ne les connaîtrez-vous pas? » - Esaïe 48. 6b Daniel fut, comme Joseph, un homme de vision(s) parce qu’ils se tenaient tous deux devant Dieu et que c’est Dieu qui leur montrait ce qu’IL allait faire... Ces quelques qualités -non exhaustives- ont accompagné Joseph jusqu’au bout et lui permirent de remplir la mission dont Dieu l’avait investi : « Sauver la vie à un peuple nombreux ». L’appel de Dieu sur sa vie s’accomplit parfaitement parce que « rien n’est impossible » à notre Dieu et qu’IL veille sur Sa Parole, Ses promesses pour les accomplir. « Je veille sur Ma parole pour l’exécuter » - Jérémie 1. 12


Voyons à présent dans une 2e partie à quel point ces qualités font de Joseph un modèle riche d’inspiration pour les croyants, au point d’être un précurseur de Christ, une figure christique.


II. Joseph, un modèle qui préfigure Christ :

  1. Une naissance miraculeuse : Rachel, sa mère, était stérile mais un jour « Dieu se souvint d’elle, il l’exauça et la rendit féconde » - Genèse 30. 22. Comme tous ces enfants nés de femmes déclarées stériles ou vierge (comme Marie), Joseph est un enfant né avec une vocation spirituelle comme Samson, Samuel, Jean-Baptiste, Jésus... Joseph est un don de Dieu -tous les enfants sont des dons de Dieu !- un enfant désiré, demandé à Dieu avec d’instantes prières et des supplications. C’est un enfant de la Grâce, une bénédiction de Dieu. Joseph signifie : « Il ajoute ». Quelques mots sur la naissance miraculeuse du Fils de Dieu (Matthieu 1)

  2. Dieu était avec Joseph : Joseph fut vendu par ses frères, sur la suggestion de Juda, pour 20 sicles d’argent, amené en Egypte mais l’Eternel était avec lui : - En Egypte : « L’Eternel fut avec lui, et la prospérité l’accompagna » - « son maître vit que l’Eternel était avec lui, et que l’Eternel faisait prospérer entre ses mains tout ce qu’il entreprenait. Joseph trouva grâce aux yeux de son maître... » - Genèse 39. 2-4 - Dans la prison : « L’Eternel fut avec Joseph et il étendit sur lui sa bonté » - « ... l’Eternel était avec lui. Et l’Eternel donnait de la réussite à ce qu’il faisait » - Genèse 39. 21 ; 23 « Un homme fidèle est comblé de bénédictions » - Proverbes 28. 20 Jésus aussi fut vendu par un autre Judas (Iscariot), pour 30 pièces d’argent... mais l’Eternel était aussi avec Jésus jusqu’au bout, jusqu’à l’accomplissement de Son plan parfait et IL demeure assis à la droite de Dieu. Jésus s’appelait aussi Emmanuel ce qui signifie « Dieu avec nous ». >>> L’ennemi tente toujours de s’opposer pour faire avorter « les rêves, les visions, les promesses, les paroles annoncées par Dieu » mais il ne parvient jamais à contrer les plans de Dieu ! Jamais ! Parce que ce que Dieu décide, Dieu l’accomplit ! « Oui, ce que J’ai décidé arrivera, ce que j’ai résolu s’accomplira… qui s’y opposera » - Esaïe 14. 24 ; 27 Nous en avons plusieurs exemples -et de taille- dans la Bible : - Moïse, fut aussi une figure de Christ, appelé à libérer les Hébreux de l’esclavage en Egypte. Souvenez-vous de l’ordre infanticide, du Pharaon de l’époque, pour faire exterminer tous les enfants mâles des Hébreux de peur que ce peuple ne devienne nombreux et puissant. Moïse fut «sauvé des eaux» par la fille de Pharaon qui le recueillit et l’éleva car «Dieu connaissait les projets qu’IL avait forméssur Moïse»... - Jésus-Christ, connut même chose qu’au temps de Pharaon : le roi Hérode voulut s’opposer à la réalisation de la prophétie qui annonçait la venue d’un Roi. Il voulut faire périr le petit enfant Mat. 2:13 et donna un ordre infanticide pour tous les enfants de moins de 2 ans. Mais l’Eternel était avec Jésus et il avertit Joseph et Marie d’aller se réfugier en Egypte jusqu’à la mort du roi Hérode. - David, appelé par Dieu à succéder au roi Saül sera traqué comme une bête aux abois mais il montera sur le trône de Juda et d’Israël selon l’appel de Dieu sur sa vie car « l’Eternel était avec David partout où il allait » >>> Ce que Dieu veut, Dieu l’obtient! Amen! Parce qu’IL est Dieu tout simplement, malgré les circonstances de ta vie, malgré les complots de l’adversaire, et même... malgré toi, malgré moi. Il règne ! Alléluia ! « Souvenez-vous de ce qui s’est passé dès les temps anciens ; car Je suis Dieu, et il n’y en a point d’autre, Je suis Dieu, et nul n’est semblable à Moi. J’annonce dès le commencement ce qui doit arriver, et longtemps d’avance ce qui n’est pas encore accompli ; Je dis : Mes arrêts subsisteront, et J’exécuterai toute Ma volonté. C’est Moi qui appelle de l’orient un oiseau de proie, d’une terre lointaine un homme pour accomplir Mes desseins ; Je l’ai dit, et Je le réaliserai ; Je l’ai conçu, et Je l’exécuterai » - Esaïe 46.9-11, paroles de l’Eternel !

  3. Sous la faveur ou la grâce divines : Dieu fit obtenir à Joseph la faveur du chef de la prison... mais aussi la faveur de Pharaon ! Quand la faveur de Dieu accompagne quelqu’un il trouvera grâce même devant ses ennemis. « Quand l’Eternel approuve les voies d’un homme, Il dispose favorablement à son égard même ses ennemis » - Proverbes 16. 7 Un autre personnage de la Bible incarne la grâce et la faveur de Dieu d’une manière remarquable et c’est une femme : Esther... qui « trouvait grâce aux yeux de tous ceux qui la voyaient » - Esther 2. 15b car « Dieu connaissait les projets qu’il avait formés sur Esther et sur son peuple ». David aussi : Tu es agréable à mes yeux comme un ange de Dieu» lui disait Akisch, roi de Gath, auprès de qui il trouva grâce et put se réfugier quand les Philistins en voulaient à sa vie car « Dieu connaissait les projets qu’Il avait formés sur David » ! Et Dieu connaît les projets qu’IL a formés pour toi !

  4. Un nouveau nom prophétique : Joseph fut élevé au rang le plus haut après Pharaon, recevant un très grand pouvoir pour gouverner selon les paroles de Pharaon : « Sans toi personne ne lèvera la main ni le pied dans tout le pays d’Egypte » - Genèse 41. 44. « Jésus aussi fut élevé au rang le plus haut et il reçut toute autorité dans les cieux et sur la terre... afin qu’au Nom de Jésus tout genou fléchisse devant Dieu ». Réalisons-nous que nous sommes appelés à être assis avec Christ dans les lieux célestes ? Occupons cette position ! Et si nous tombons, relevons-nous au plus vite ! Savons-nous vraiment que « nous avons reçu le pouvoir de marcher sur toute la puissance de l’ennemi et rien ne pourra nous nuire » ? comme le disait Jésus à ses disciples. Combien de fois marchons-nous dans cette foi ? ou plutôt combien de fois l’oublions-nous ? Si vous n’avez pas encore compris pourquoi Joseph est un type de Jésus, son mystérieux nouveau nom est on ne peut plus clair : Pharaon appela Joseph du nom de Tsaphnath-Paenéach qui signifiait : « Sauveur du monde » ! Nous savons qu’il sauva un peuple nombreux de la famine : les Egyptiens, les peuples d’alentour qui venaient acheter du blé, et sa famille ! Ce fut aussi la vocation d’Esther, selon les paroles de son oncle Mardochée : « Qui sait si ce n’est pas pour un temps comme celui-ci que tu es parvenue à la royauté ? » - Esther 4. 14 Nous savons que Dieu l’utilisera pour sauver son peuple juif d’un grand massacre programmé.

  5. Un pardon qui sauve : Joseph incarne le ministère de la réconciliation auquel nous sommes tous conviés (2 Corinthiens 5. 18). Et pourtant c’est à une époque où l’on était loin d’aimer ses ennemis. C’est le ministère de Christ par excellence,venu réconcilier le monde avec Dieu. Le pardon que Dieu t’accorde est un pardon qui sauve et t’ouvre les portes du Ciel, de la vie éternelle, gratuitement, par pure grâce. C’est aussi un pardon que tu peux offrir aux autres. Quel grand salut à cause du grand amour dont Il nous a aimés ! Joseph a été rendu capable de « sauver un peuple nombreux de la famine » par sa volonté de pardonner le crime de ses frères. Par son pardon il a sauvé ses frères. Le pardon que tu tardes peut-être encore à accorder à quelqu’un peut le sauver... Réfléchis à cela. Prie et agis !

  • Pardonner, c’est se libérer du pouvoir du mal (de la rancune, de la haine, de la vengeance ou pire),...

  • Pardonner, c’est ce qui te permettra aussi de guérir de tes blessures,...

  • Pardonner, c’est aussi ce qui libèrera ton offenseur de ta condamnation, de ton jugement, des liens de ton ressentiment.

Ton pardon peut sauver les autres... car le ministère de la réconciliation opèrera et c’est à cela que nous avons été appelés (2 Corinthiens 5. 18) comme Joseph, comme le Seigneur Jésus-Christ.

  • Black Facebook Icon
  • Black Twitter Icon
  • Black Instagram Icon

55 AVENUE DU MARÉCHAL JUIN, 64200 BIARRITZ

©2015-2020 EGLISEGENERATION21BIARRITZ - Tous droits réservés