L'Eglise était en paix (suite)

Message de Franck Slowik du dimanche 3 novembre 2019

« L'Eglise était en paix dans toute la Judée, la Galilée et la Samarie ; elle s'édifiait, marchait dans la crainte du Seigneur et grandissait grâce à l'aide du Saint-Esprit. » - Actes 9.31


La semaine prochaine, nous allons participer au dimanche en faveur de l’église persécutée.

Nous prendrons une offrande spéciale que nous enverrons en votre nom à tous pour soutenir nos frères et soeurs qui sont persécutés à cause de leur foi. Le thème de cette année est…

Ce thème est en lien avec notre passage du jour dont le titre pourrait être : Garder la Paix en temps de persécution.


Je suis toujours admiratif quand j’entends des témoignage d’enfants de Dieu qui ont gardé la foi dans des moments d’intenses souffrances.


Voici quelques faits réels qui se sont passés dans les dernières années :

  • Comment cette femme a-t-elle pu pardonner et bénir l’assassin de son fils ?

  • Comment ce jeune homme a-t-il pu demander au juge d’embrasser la policière qui a tuer son frère pour la pardonner et lui témoigner de l’amour de Dieu ?

  • Comment ce jeune homme né sans bras ni jambes est devenu une source d’inspiration pour toute une génération dans le monde ?

  • Comment la jeune Béthanie a-t-elle pu surmonter la perte d’un bras après l’attaque d’un requin pour continuer à servir Dieu et aujourd’hui devenir défenseur pour la sauvegarde des requins ?

Il n’existe pas de méthode pour avoir la paix et on ne peut pas acheter cette paix surnaturelle. La paix n’a pas de valeur monétaire et, ni l’argent, ni un niveau social élevé ou le confort ne peuvent la procurer.

Si vous lisez Actes 16, vous trouverez l’histoire de Paul et Silas dans la ville de Philippe en Macédoine (Nord Est de la Grèce aujourd’hui), ville alors occupée par les Romains. A l’époque, les habitants ne pouvaient ni recevoir ou suivre d’autres croyances que celles imposées par les Romains. Comme ils prêchaient l’évangile et que Paul avait chassé le démon d’une voyante qui rapportait beaucoup d’argent à ces maîtres, ils furent trainés en justice, condamné, dénudé, battus et jeter en prison et enchaînés. Et nous lisons…

« Vers le milieu de la nuit, Paul et Silas priaient et chantaient les louanges de Dieu, et les prisonniers les entendaient. » - Actes 16. 25

Comment pouvaient-ils encore chanter dans cette situation et rester en paix ? Parce qu’ils étaient d'authentiques disciples de Jésus et qu’ils avaient choisi d’obéir à Sa Parole.


« Jésus lui répondit : ”Si quelqu'un m'aime, il gardera ma parole et mon Père l'aimera ; nous viendrons vers lui et nous établirons domicile chez lui. Celui qui ne m'aime pas ne garde pas mes paroles, et la parole que vous entendez ne vient pas de moi, mais du Père qui m'a envoyé. Je vous ai dit cela pendant que je suis encore avec vous, mais le défenseur, l'Esprit saint que le Père enverra en mon nom, vous enseignera toutes choses et vous rappellera tout ce que je vous ai dit. Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix. Je ne vous la donne pas comme le monde donne. Que votre cœur ne se trouble pas et ne se laisse pas effrayer.” » - Jean 14. 23-27

« Et la paix de Dieu, qui dépasse tout ce que l’on peut comprendre, gardera votre cœur et vos pensées en Jésus-Christ. Enfin, frères et sœurs, portez vos pensées sur tout ce qui est vrai, tout ce qui est honorable, tout ce qui est juste, tout ce qui est pur, tout ce qui est digne d'être aimé, tout ce qui mérite l'approbation, ce qui est synonyme de qualité morale et ce qui est digne de louange. Ce que vous avez appris, reçu et entendu de moi et ce que vous avez vu en moi, mettez-le en pratique. Et le Dieu de la paix sera avec vous. » - Philippiens 4. 7-9

La véritable paix, celle qui surpasse l’intelligence humaine, qu’on ne peut pas comprendre avec nos propres raisonnements, cette paix qui ne s’achète pas, qui ne s’invente pas, qui ne s’enseigne pas dans les séminaires…


La véritable paix vient de la Parole de Dieu exclusivement !

Il n’y a pas de détour possible ou d’autre moyen de l’obtenir.

Je vous propose de lire un passage du livre d’Esaïe, le prophète de l’AT : Esaïe 48. 14-22


Aujourd’hui, nous savons que le rocher duquel coule l’eau de la vie est Jésus qui nous a envoyer le Saint-Esprit. La Bible est tellement claire. Le message est tellement simple…

Comment passer à côté ?


Il y a tellement de gens autour de nous qui cherchent la paix, parfois qui serait-en prêt à payer très cher pour l’obtenir mais qui ne le trouvent pas car ils cherchent partout sauf au bon endroit. De plus, trop de vendeurs de paix nous proposent de la contrefaçon ou une paix éphémère qu'ils vendent très cher.


Le prophète Esaïe fait une annonce terrible… Pas de paix pour les méchants ! Jésus a dit dans Luc 11. 23 : « Celui qui n'est pas avec moi est contre moi », le méchant n’est pas seulement celui qui fait du mal autour de lui… le méchant est aussi celui qui est hostile à Dieu ou coupable de péché. Le péché nous sépare de Dieu et donc de sa paix… Un retour sincère et authentique à l’obéissance à la Parole de Dieu procurera toujours la paix véritable.

Le NT utilise le mot paix 90 fois qui signifie surtout la paix du coeur, la paix intérieure, la paix d’une âme reposée. Ce repos que Jésus propose à toutes celles et ceux qui sont fatigués et chargés par la vie. Jésus ne donne pas la paix comme le monde donne… c'est à dire une paix sans conviction mais il nous a laissé sa paix qui demeure en nous éternellement, même s’il n’est plus physiquement avec nous.

Alors qu’aujourd’hui, les nations obtiennent la paix par la force ou en montrant leur puissance, nous savons que c’est uniquement par l’Esprit de Dieu que cette paix véritable peut envahir une personne et même impacter une nation complète.


La véritable paix découle de notre obéissance

et de notre capacité à nous repentir. La repentance est la douleur qu'on éprouve en réalisant les conséquences du péché.

Beaucoup de personne passent à côté de la paix véritable car elle ne veulent pas admettre qu’elles vivent dans la désobéissance, admettre leur état de pécheur. Il est possible d'être appelé chrétien et de passer à côté de la véritable paix à cause de notre incapacité à obéir à la Parole de Dieu.

La paix intérieure est un curseur que le Saint-Esprit utilise pour nous conduire et nous ramener à Dieu quand c’est nécessaire.


Le roi David chantait ceci : « O Dieu ! crée en moi un coeur pur, Renouvelle en moi un esprit bien disposé. » - Psaumes 51. 12

C’est à cause de cette attitude qu’il était appelé l’homme selon le coeur de Dieu. Quand il fut choisi par le prophète Nathan pour remplacer Saül qui avait été rejeté par Dieu à cause de sa désobéissance. Son état spirituel qui poussa Dieu à dire : « Je me repens d'avoir établi Saül pour roi, car il se détourne de moi et il n'observe point mes paroles. » - 1 Samuel 15. 11

Imaginez si nous devions mourir dès que nous désobéissons à la Parole de Dieu. Nous ne serions pas ensemble ce matin !

Quand nous sommes enfants de Dieu, alors que Satan nous accusera toujours dès que nous serons pris en faute, et tentera de nous faire perdre notre paix intérieur…, nous avons un moyen de garder notre paix intérieur par la repentance (sincère et authentique)


Saül et David était des rois tous les deux choisis par Dieu mais les deux étaient tellement différents : Deux rois coupables de fautes graves devant Dieu avec une première place pour David qui a probablement surpassé Saül dans ce domaine. Alors, pourquoi David a été gardé alors que Saül a été rejeté ? Un seul mot : la repentance, cette capacité à revenir à Dieu et à implorer son pardon dès que l’on réalise qu’on lui a désobéit. Notre paix intérieurs va dépendre de notre capacité à nous repentir, c’est à dire ressentir la douleur de nos fautes quand nous en commettons. Saül était tellement endurci que la Bible dit que l’Esprit de Dieu se retira de lui et qu’il fut livré à un mauvais esprit. Il fut tourmenté et la seule chose qui le soulageait, c’était de faire venir un musicien pour jouer de la harpe. Et ce musicien était David, qui était encore berger à l’époque mais qui avait ce coeur d'adorateur, qui louait et adorait Dieu avec des instrument de musique et des Psaumes que nous chantons encore aujourd’hui.


Même un roi doit se repentir s’il veut garder la paix véritable. Le manque de repentance nous mènera toujours à la tourmente et à l’agitation.

La véritable paix se trouve par la foi

« Étant donc justifiés par la foi, nous avons la paix avec Dieu par notre Seigneur Jésus Christ » - Romains 5. 1 « Nous avons été réconciliés avec Dieu par la mort de son Fils » - Romains 5. 10

Un commentateur écrit ceci… : Cette réconciliation permet au chrétien de jouir de « la paix de Dieu qui surpasse toute intelligence » (Php 4. 7) et qui, gardant son coeur et ses pensées, l'inclinera à l'esprit pacifique dans sa vie quotidienne. Cet esprit de paix est un des premiers fruits de l'Esprit (Ga 5. 22) et il est inséparable de la reconnaissance (Col 3. 15), de la joie (Ro 14. 17), du contentement d'esprit ; Il incline le coeur du croyant à l'amour fraternel et à la satisfaction de l'existence que Dieu donne.

Par la foi, tu peux devenir une personne comme David qui procurait la paix à un Saül tourmenté…

« Heureux ceux qui procurent la paix, car ils seront appelés fils de Dieu ! » - Matthieu 5. 9

L’église était en paix car chacun vivait dans la présence de Dieu et marchait par l’Esprit.

  • Black Facebook Icon
  • Black Twitter Icon
  • Black Instagram Icon

55 AVENUE DU MARÉCHAL JUIN, 64200 BIARRITZ

©2015-2020 EGLISEGENERATION21BIARRITZ - Tous droits réservés