• Black Facebook Icon
  • Black Twitter Icon
  • Black Instagram Icon

55 AVENUE DU MARÉCHAL JUIN, 64200 BIARRITZ

©2015-2020 EGLISEGENERATION21BIARRITZ - Tous droits réservés

Revêtons l'armure !

Mis à jour : 12 mars 2019


Lecture : Ephésiens 6. 10-18 (Français Courant)

« Enfin, devenez forts avec la force très puissante du Seigneur. Prenez avec vous toutes les armes de Dieu, pour pouvoir résister aux pièges de l’esprit du mal. Non, ce n’est pas contre des êtres humains que nous devons lutter. Mais c’est contre des forces très puissantes qui ont autorité et pouvoir. Nous devons lutter contre les puissances qui dirigent le monde de la nuit, contre les esprits mauvais qui habitent entre le ciel et la terre. C’est pourquoi prenez toutes les armes de Dieu. Ainsi, dans les mauvais jours, vous pourrez résister, et après avoir bien lutté, vous resterez debout. Alors, debout ! Prenez la vérité comme ceinture, mettez la justice comme cuirasse. Prenez comme sandales l’ardeur pour annoncer la Bonne Nouvelle de la paix. Toujours et partout, prenez le bouclier de la foi. Avec lui, vous pourrez éteindre les flèches brûlantes de l’esprit du mal. Recevez aussi le casque du salut et l’épée de l’Esprit Saint, c’est-à-dire la parole de Dieu. Priez sans cesse. Faites toutes vos prières et vos demandes par l’Esprit Saint ! Soyez bien attentifs et priez toujours fidèlement pour tous les chrétiens. »


Il est important de souligner que le verset 10 est écrit ainsi dans certaines versions : "Car nous n'avons pas à lutter contre la chair et le sang, mais contre les dominations, contre les autorités, contre les princes de ce monde de ténèbres, contre les esprits méchants dans les lieux célestes."

Tous les chrétiens vivent un combat intérieur entre l'esprit et la chair. Mais ici, la chair et le sang représentent des êtres humains, nos semblables. L'armure est donc recommandée pour lutter, non contre nos semblables, mais dans le combat spirituel !


L'Apôtre Paul s'adresse à l'église d'Ephèse qui a vécu un réveil extraordinaire suite à la prédication de l'Evangile mais dont les chrétiens ont abandonné leur premier amour. Auraient-ils baissé les armes ? Probablement puisque l'Apôtre les appelle à se lever pour revêtir l'armure qui leur procurera la victoire.


Le problème de l'église moderne...

Je croise souvent des chrétiens qui m'encouragent et me disent que la tâche pastorale ne doit pas être facile. Je vous le confirme, ce n'est pas facile mais les pasteurs doivent compter sur la grâce de Dieu. Non pour satisfaire tout le monde, mais pour conduire le troupeau sur le chemin que le Seigneur montrera au fur et à mesure de la marche de l'église et ceci, dans la crainte de Dieu. Chacun rendra des comptes quant à sa manière de diriger.


Cette semaine, j’ai été réveillé dans la nuit avec des questions concernant l’église…

Malgré le réveil de la Pentecôte du Siècle dernier, pourquoi cette perte de vitesse et d’influence dans certaines églises ou mouvements ? Pourquoi les chrétiens ont des difficultés pour se débarrasser de certains fardeaux ou péchés ?

Je connais des chrétiens qui ne connaissent que conflits, dissonances, incompréhensions, découragement, déceptions dans l'église. Certains d’entre nous, n’avons jamais ou rarement connu de temps de paix depuis le début de notre conversion. Une personne me disait qu'il fallait remonter 25 ans en arrière pour se souvenir de moments de paix dans son assemblée.

Je peux comprendre le cœur de Jésus quand il disait :

« Jérusalem, Jérusalem, qui tues les prophètes et qui lapides ceux qui te sont envoyés, combien de fois ai-je voulu rassembler tes enfants, comme une poule rassemble ses poussins sous ses ailes, et vous ne l'avez pas voulu ! » - Matthieu 23. 37


Soyons clairs ! Jésus veut nous rassembler et il y a eu, il y a et il y aura toujours des croyants qui passerons à côté de cet appel à la paix à cause de comportements dommageables et non conformes à la Parole. Malheureusement, il y aura toujours des chrétiens qui discréditeront l’Eglise par des comportement inacceptables - Un peu de levain fait lever toute le pâte" - C'est malheureusement, cette minorité qui perturbera souvent le bon fonctionnement de l’église… Où sont les autres ? Cette majorité de chrétiens qui aiment Dieu, son œuvre et qui aspirent à servir le Seigneur dans un bon esprit ? Parfois, j'ai l'impression que cette majorité se laisse "étouffer" par la minorité. Peut-être, vous et moi n'avons pas toujours eu le bon comportement bien que nous cherchions ce qui est juste et bon.


L'écrivain CS Lewis a écrit ceci : « Tu ne peux pas revenir en arrière et changer le début, mais tu peux commencer où tu es et changer la fin »

Si nous n'avons pas toujours bien fait dans le passé, que nous le réalisons avec humilité et repentance, il est encore temps de changer les choses en changeant notre comportement. Cessons de vouloir changer les autres et de nous attendre à ce qu'ils se conforment à nous. Changeons et conformons-nous au Seigneur pour transformer l'avenir de l'Eglise !


Il arrive trop souvnet que des enfants de Dieu se laissent stopper dans leur marche. Paul dira même aux Galates que cet Esprit qui nous arrête et nous empêche d’obéir à la vérité ne vient pas de Dieu. (Cela vient parfois de l'ennemi et souvent de nous-même)


A toutes ces questions que je me posais durant cette nuit de prière, voici ce que j’ai entendu de la part du Seigneur. Il a soufflé dans mon cœur cette vérité avec beaucoup d’amour : les chrétiens sont devenus trop exigeants avec l’Eglise et avec les autres chrétiens alors qu’ils négligent eux-même leur propre vie. Ils ne sont pas prêts à combattre car ils prennent uniquement les armes qui leurs plaisent et négligent les autres. Pour être inébranlables, nous avons besoin de toutes les armes !


La grande tentation de ce Siècle est de se servir sur l'Internet et les réseaux sociaux, d'en faire notre base de références. Ce qui n’arrange rien : le risque est de sombrer dans la comparaison, dans le "gavage" spirituel et d'être exposé à des doctrines douteuses qui nous encourage à choisir uniquement ce qui nous plaira et nourrira notre chair !

Une attitude de consomateur s'installe doucement parmi le peuple de Dieu et le renoncement devient quasi inexistant.

Cet esprit te dit que recevoir est plus important que de donner. Et quand il ne reçois pas, le chrétien qui est tombé dans ce piège est frustré. L'Apôtre Paul nous dirait certainement de souffrir avec lui et de renoncer plus de de rechercher la bénédiction à tout prix !

Ce qui arrive quand ils n'obtiennent pas ce qu'ils veulent, leurs revendications crient plus fort que la Parole de Dieu dans leur vie.


Nous sommes en guerre spirituelle ! Et notre ennemi est bien bien identifié mais nous nous trompons souvent de cible. Nous mettons la pression sur des gens (la chair et le sang) au lieu de la mettre sur l’ennemi et le péché qui nous enveloppe si facilement. Les autres chrétiens sont nos alliés dans le combat contre l'ennemi de Dieu.


Attention de ne pas sombrer dans des guerres d’opinion dans l’église qui divisent et qui laisse l’avantage à Satan qui veut nous rendre toujours moins patients, moins bons, moins souples, moins de soumis (à la Parole et les uns aux autres)… MAIS qui nous poussera à rechercher des résultats instantanés, des émotions, du plaisir,... nous rendant plus égoïstes…


Nous en oublions que notre Seigneur a quitté son ciel de gloire, sa position royale, pour s’humilier Lui-même et nous montrer un chemin difficile mais glorieux. Il n’y a pas de gloire facile. N’oublions pas que l’humilité précède la gloire.

Et que c’est dans le renoncement et la résilience que l’Eglise sera toujours la plus forte.


Connaissez-vous Rachel Scott ?

Rachel est une jeune chrétienne fidèle et sincère. Un jour, ses parents lui ont offert un journal intime dans lequel elle a écrit : « Je ne veux pas cacher la lumière que Dieu a mise en moi. Si je dois tout sacrifier … je le ferai. »

Regardez cette vidéo : Rachel Scott

Cette jeune fille était animée d’un désir de voir Dieu agir au travers d’elle, une conviction qu’elle deviendrait un instrument pour le salut de plusieurs. Elle ne savait pas par quel chemin elle devrait passer jusqu’au jour où elle à croisé ses assassins qui l’ont éliminée parce qu’elle n’a pas renier Jésus.


Si je vous demandais ce matin, êtes-vous prêts à mourir pour Christ ? Nous dirions peut-être OUI spontanément car nous savons que c’est la bonne réponse. Admettons qu’une majorité des chrétiens serait prête à mourir pour Christ… comment se fait-il qu'aujourd'hui, beaucoup ne sont pas prêts à renoncer à leurs revendications, leurs positions, leur confort, leurs envies personnelles… Si nous sommes appelés à mourir à nous-même, c'est pour servir Dieu, faire sa volonté, participer à la croissance de son œuvre et faire face à l’ennemi d’un seul homme !


Le 18 mai 2003, j’ai entendu Jack Hanes, un pasteur australien qui expliquait ceci au sujet de l’église :

« Mangez un grain de blé, vous constatez que c’est petit, cela ne nourrit pas, c’est sans goût et c’est dur. Il en est de même pour le croyant ou l’Eglise qui n’est pas morte et ensevelie afin de grandir et porter du fruit. »

Nous pouvons devenir (ou rester) durs, sans goût, pas nourrissant et rester petit si nous ne sommes pas prêts à mourrir à nous même.


Si tu veux combattre le bon combat, il faudra à un moment te lever et revenir l’armure mais avant il faudra aussi mourir à toi-même avant et comprendre que l’enjeu est collectif. Nous sommes appelés à faire gagner l’Eglise, même dans nos combats les plus personnels… nos victoires feront gagner l’église si nous sommes ensemble.

Nous avons un ennemi commun à affronter.

Nous avons besoin de marcher sur ce chemin de renoncement et nous sommes appelés à revêtir l’armure : La ceinture de la Vérité, la cuirasse de la justice, les sandales du zèle pour annoncer l’Evangile de la paix, le bouclier de la foi, le casque du salut et l’épée de l’Esprit (La Parole)

Nous pensons souvent à tort que l’ennemi gagne parce qu’il est plus fort… Il prend l’avantage uniquement quand nous n’avons pas notre armure ou qu’il nous manque un accessoire.

Cette armure nous équipe parfaitement pour le combat spirituel, nous ne manquerons de rien et nous en avons suffisamment pour contrer tous les assauts de l’ennemi, même des plus violents. Mais si nous négligeons une de ces armes… nous douterons de notre état spirituel, de notre Seigneur, de nos frères et sœurs, de l’église ou encore de l’efficacité de notre armure,… nous donnerons l'avantage à Satan.


Souvenons-nous que nous pouvons prendre un jugement contre nous même si nous ne discernons pas le corps de Christ. Il arrive en temps de guerre que dans la confusion, nous frappions un des nôtres pensant que c’est notre ennemi.


Ayons du discernement et avançons ! Ce n’est pas le temps de nous laisser distraire ou de faire marche arrière… Avez-vous remarqué que l’armure de Dieu ne prévoit rien pour protéger nos arrières ? Simplement parce que l'armure est faite pour ceux qui affrontent l'ennemi en face, pas pour ceux qui lui tournent le dos pour combattre leurs alliées !

Ne tourne pas le dos à l’ennemi… ne te trompe pas de combat ! Ne laisse pas tes propres désirs, tes exigences personnelles ou tes revendications te faire manquer la cible. Le renoncement sera toujours l’attitude la plus efficace car l’ennemi n’impressionnera jamais un croyant qui à renoncé à tout. Il n’a rien à perdre et il ne peut pas se laisser leurrer.

Un journaliste à demandé au Général Franks de l’armée américaine pendant l'opération "tempête du désert" s’il n’y avait pas de conflits entre les soldats qui sont en Irak (religions, races, idées politiques). Voici sa réponse :

« Quand vous êtes sous les bombes, vous ne vous chicanez pas avec les autres »


Quelque soit nos particularités, notre appel, nos dons ou nos talents,... dans la mission de Dieu, les chrétiens doivent comprendre qu’il n’y a pas de temps pour la chicane Nous sommes en guerre !


Et dans cette guerre, l’unité est nécessaire mais c’est notre responsabilité individuelle de revenir TOUTES les armes de l’armure et …

  • De marcher dans la Vérité

  • De faire ce qui est juste

  • D’avoir du zèle pour annoncer l’Evangile de la paix

  • D’avoir la foi

  • De conserver l’assurance du Salut

  • Et de marcher par l’Esprit en obéissant à la Parole

Seuls ceux qui ne prennent pas les armes donnent l’avantage à Satan. Les autres le combattent, le repoussent et seront toujours victorieux !


Si tu n’es pas dans la victoire ce matin, vérifie ton équipement spirituel et regarde si tu mène le bon combat.

Que le Seigneur te bénisse et demande lui comment marcher dans l'humilité, la repentance, le pardon, l'acceptation de l’autre et de son appel.


Nous sommes tous responsables devant Dieu pour notre conduite !