Transplantation Divine (suite)

Message de Franck Slowik du dimanche 24 novembre 2019

Lecture Biblique : Psaume 1


Nous avons vu la semaine dernière que la bénédiction de Dieu (Heureux !) était sur les justes.

N’importe qui peut entrer sur le chemin des justes en quittant le chemin des méchants, des pécheurs et des moqueurs. Chaque individu (homme ou femme) confronté à (ou par) la Parole de Dieu à la responsabilité d’effectuer ce changement ou pas. Il y a donc un acte volontaire et la bénédiction va dépendre de notre choix de suivre et d’obéir à la Parole de Dieu ou de lui résister. Le mot hébreu pour « heureux » vient d’un autre mot qui signifie marcher droit.

Quand Moïse est mort à la frontière du pays promis, Dieu s’est adressé à Josué afin de le préparer à la conquête du pays où coule le lait et le miel… Le pays de la bénédiction.

« Fortifie-toi seulement et aie bon courage, en agissant fidèlement selon toute la loi que Moïse, mon serviteur, t'a prescrite ; ne t'en détourne ni à droite ni à gauche, afin de réussir dans tout ce que tu entreprendras. Que ce livre de la loi ne s'éloigne point de ta bouche ; médite-le jour et nuit, pour agir fidèlement selon tout ce qui y est écrit ; car c'est alors que tu auras du succès dans tes entreprises, c'est alors que tu réussiras. » - Josué 1. 7-8

Dieu donne ici à Josué les recommandations qui le mèneront sur le chemin de la bénédiction. Si Josué applique le conseil de Dieu en marchant droit selon la Parole, il fera des progrès, il prospérera…


Dans ses lettres, Jean avait cette formule de bénédiction…

« Bien-aimé, je souhaite que tu prospères à tous égards et sois en bonne santé, comme prospère l'état de ton âme. » - 3 Jean 1. 2

En s’adressant ainsi à Gaïus, qui était selon les commentateurs un chrétien responsable d’un réseau de maison à Ephèse, Jean souligne la nécessité pour un enfant de Dieu de porter du fruit et il utilisera deux exemples : Diotrèphe et Démitrius

Le premier est blâmé par l’Auteur de cette lettre tandis que le second est loué. Ce qui fait la différence entre les deux, c’est le manque d’humilité et de fruit spirituel chez l’un, alors que chez l’autre, Jean y voit un exemple à suivre car il a un bon témoignage.


Dieu veut non seulement bénir son peuple afin qu’il vive la pleine liberté en Christ mais il veut aussi voir ses enfants porter du fruit et grandir spirituellement… Le fruit dans l’église sera toujours la démonstration de la présence de Dieu et de l’action du Saint-Esprit dans le vie des croyants. Le fruit dans l’église glorifie Dieu ! Le fruit dans l’église sera toujours le meilleur indicateur de sa bonne santé. Et quand je dis dans l’église, chaque individu qui la compose est concerné. C’est le sens du Psaumes 1 ! Le juste porte son fruit en toute saison. Tu cherches à voir des miracles ! Sois une personne qui porte du fruit, même quand le monde t'excuserait de ne pas en porter car tu passes par des moments difficiles. Ceci n’est pas un appel à la perfection mais plus un appel à la croissance spirituelle.


Parlons du fruit !


Attachés à Christ, nous sommes comme des branches reliées à un tronc… ou, selon la Parabole, un sarment attaché au cep. C’est seulement si nous sommes attachés à Christ que nous pouvons porter le fruit qui viendra de Lui. Nous sommes en quelque sorte des organes intermédiaires.

C’est là l’importance de l’église. Jésus batit l’église et il y ajoute les membres. Les branches qui porteront du fruit sont greffée au Christ. Je ne suis pas trop « main verte » mais je sais qu’une branche qui ne produit pas de fruit, même si elle est attachée au tronc, va se dessécher. Il vaut mieux la coupé pour permettre aux autres branches de porter plus de fruit car de toute façon elle tombera d'elle même. La couper par anticipation va fortifier la plante ou di moins éviter qu'elle ne s'affaiblisse et ne croisse pas normalement.

Une branche peut être reliée au tronc sans porter de fruit. Quelque chose ne fonctionnant peut-être pas bien. Il y aura toujours dans l'église des personnes identifiées comme des chrétiens qui se dessèchent et affaiblissent la vigne. Je vous disais la semaine dernière que nous avions la responsabilité de porter du fruit. Je me répète mais c’est important de le comprendre.

Une branche qui ne produit pas de fruit épuise l’arbre et l’empêche de progresser. Un chrétien qui ne porte pas de fruit risque d’épuiser l’assemblée entière.

« Veillons les uns sur les autres, pour nous exciter à la charité et aux bonnes oeuvres. » - Hébreux 10. 24

Nous devons veiller les uns sur les autres afin de garder cette bonne dynamique spirituelle… charité et bonnes oeuvres nous parlent de fruit. Veuillons les uns sur les autres afin de tous ensemble porter du fruit. Le groupe est responsable d'offrir un cadre propice à la croissance et à la maturité spirituelle. Mais le chrétien est responsable de ce qu'il apportera au groupe pour participer à cette croissance. Nous ne sommes pas appelés à faire décroitre l'église mais bien à la faire grandir par notre présence et notre fruit spirituel. Je vous disais que nous avions une responsabilité individuelle mais nous voyons ici qu’il y a un engagement mutuel nécessaire si nous voulons grandir. Comme un membre qui ne porte pas de fruit pourrait finir par épuiser l’ensemble, si l’ensemble n’est pas dans une bonne dynamique, il épuisera les individus… Nous sommes responsables individuellement devant Dieu mais tellement interdépendants.

« A ceci tous connaîtront que vous êtes mes disciples, si vous avez de l'amour les uns pour les autres. » - Jean: 13. 35

Le monde verra si nous sommes des justes qui marchons sur le bon chemin si nous portons du fruit… car l’amour est un fruit de l’Esprit.


Lisons ensemble Galates 5


C’est tellement clair ! Heureux celui qui marche sur le chemin de la droiture et j’ajouterais "libre est celui qui est en Christ et qui porte du fruit" ! Alors que le manque de fruit fait peser sur nous la menace d’être arrêté par le Seigneur, l’Apôtre Paul réaffirme ici que nous sommes appelés à obéir à la vérité pour marcher dans cette liberté (v.7) Le péché nous freinera mais sortir de son influence nous permettra de porter ce fruit qui plaît à Dieu


« Mais le fruit de l'Esprit, c'est l'amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bénignité, la fidélité, la douceur, la tempérance ; la loi n'est pas contre ces choses. » - Galates 5. 22-23

Aucune loi n’interdit cela, et contre ceux qui vivent ainsi, elle n’a pas même besoin d’intervenir.

Nous sommes encouragé à vivre dans la perspective de développer un bon fruit.

Tant que nous serons sur cette terre, nous serons toujours en proie à la tentation et susceptible d’être corrompus mais avec l’aide du Saint-Esprit, nous sortons du régime de la Loi car nous porterons un fruit qui nous sortira de cette Loi qui est liée au péché. Si même la Loi ne peut plus rien te reprocher, tu es réellement libre. Porter du fruit te rends irréprochable et t’évite des conséquences malheureuses. Dans le livre des Actes, nous avons une illustration de cette vie par l’Esprit qui rend libre : Alors que l’église persévérait dans la Parole et la communion fraternelle, nous savons que la persécution leur a fait prendre des décision radicale pour survivre. Ils mettaient tout en commun et vivaient du partage de leurs richesse et de leurs biens. Dans Actes 5, il y a l’histoire d’Ananas et Saphira… emportés par cet élan spirituelle de générosité, ils ont vendu des biens. Il semblerait, selon le témoignage de sa femme qu’Ananias ait laissé croire qu’il donnait tout l’argent de cette vente alors qu’il en avait caché une partie pour eux-mêmes. Il aurait pu simplement dire qu’il donnait une partie du fruit de la vente et personne ne le lui aurait reproché. Il n’a pas été droit, il a menti aux apôtres et il a fait preuve de cupidité et de fraude au yeux de Dieu. Nous lisons ceci dans un discours de Jésus…

« Car c'est du dedans, c'est du coeur des hommes, que sortent les mauvaises pensées, les adultères, les impudicités, les meurtres, les vols, les cupidités, les méchancetés, la fraude, le dérèglement, le regard envieux, la calomnie, l'orgueil, la folie. Toutes ces choses mauvaises sortent du dedans, et souillent l’homme.» - Marc 7. 21-23

Non seulement Ananias et Saphira se sont souillés eux-même par leur attitude stupide mais il en sont mort. Je rends grâce à Dieu d’être encore bien vivant alors que je n’ai pas toujours été correcte et vertueux dans ma vie chrétienne. Pas vous ? Nous savons que nous avons été pardonné à la croix et que nous servons un Dieu de grâce… Mais attention ! Nous avons été appelés à la liberté et ne faisons pas de cette liberté un prétexte pour continuer à nous souiller… Nous sommes libre mais nous devons toujours choisir de porter du fruit si nous voulons faire ce qui est juste devant Dieu.


Lisons ensemble Romains 6. 15-23


« Quoi donc ! Pécherions-nous, parce que nous sommes, non sous la loi, mais sous la grâce ? Loin de là ! Ne savez-vous pas qu'en vous livrant à quelqu'un comme esclaves pour lui obéir, vous êtes esclaves de celui à qui vous obéissez, soit du péché qui conduit à la mort, soit de l'obéissance qui conduit à la justice ? Mais grâces soient rendues à Dieu de ce que, après avoir été esclaves du péché, vous avez obéi de coeur à la règle de doctrine dans laquelle vous avez été instruits. Ayant été affranchis du péché, vous êtes devenus esclaves de la justice. - Je parle à la manière des hommes, à cause de la faiblesse de votre chair. -De même donc que vous avez livré vos membres comme esclaves à l'impureté et à l'iniquité, pour arriver à l'iniquité, ainsi maintenant livrez vos membres comme esclaves à la justice, pour arriver à la sainteté. Car, lorsque vous étiez esclaves du péché, vous étiez libres à l'égard de la justice. Quels fruits portiez-vous alors ? Des fruits dont vous rougissez aujourd'hui. Car la fin de ces choses, c'est la mort. Mais maintenant, étant affranchis du péché et devenus esclaves de Dieu, vous avez pour fruit la sainteté et pour fin la vie éternelle. Car le salaire du péché, c'est la mort ; mais le don gratuit de Dieu, c'est la vie éternelle en Jésus Christ notre Seigneur. »

Marcher sur le bon chemin nous rend semblables à un arbre planté près d’un courant d’eau. Quel privilège de pouvoir choisir cette nouvelle vie et de savoir qu’ainsi nous porterons du fruit en toute saison ! Quel grâce de savoir qu’en Christ, nous avons été transplanté avec cette possibilité de grandir et de développer des vies dignes du Seigneur, nous qui étions indignes et condamnables. Quel grâce de savoir qu’en Christ, nous avons une nouvelle option, celle de vivre et de porter le vie par notre fruit, quelques soient nos circonstances…


En toutes saisons…

Les saisons sont des lois naturelles qui régissent notre terre. Elle sont bonnes et nécessaires pour le développement de la vie. Mais les enfants de Dieu qui s’attachent à la Parole de Dieu et qui se laissent remplir et conduire par l’Esprit sortent de l’ordinaire et son rendus capable de vivre de manière extraordinaire. Nous avons des saisons dans nos vies… certaines sont bonnes et heureuses alors que d’autres sont plus difficiles à vivre. Nous nous en passerions bien de ces saisons pénibles ! La vie est une succession de crises, de changements, d’adaptation, de rebondissements, d’évolutions,… autant de passages que nous devons franchir, d'épreuves que nous devons surmonter jusqu'à celle de la mort qui est omniprésente dans le vie humaine. La vie n’est pas juste dès le départ… certains partent avec de gros avantages et d’autres avec des handicaps mais la justice de Dieu fait que nous pouvons tous prendre un nouveau départ avec Christ et que notre passé n’aura plus d’influence sur notre devenir.

Nous savons que tout est possible à celui qui croit (Marc 9. 23), que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu (Rom 8. 28) Les dessins de Dieu sont bon pour nous, je dirais même excellents.

Voici une prière pour l’église encore aujourd’hui…

« C'est pourquoi aussi nous prions continuellement pour vous, afin que notre Dieu vous juge dignes de la vocation, et qu'il accomplisse par sa puissance tous les dessins bienveillants de sa bonté, et l'oeuvre de votre foi, pour que le nom de notre Seigneur Jésus soit glorifié en vous, et que vous soyez glorifiés en lui, selon la grâce de notre Dieu et du Seigneur Jésus Christ. » - 2 Thessaloniciens 1. 11-12

Nous sommes bénis en Christ, tellement bénis que même dans les saisons difficiles de la vie, les crises que nous vivons ou que nous vivrons, il permettra que nous portions toujours du fruit. En Christ, tu resteras productif en tout temps quelques soit la situation ou les crises qui viendrons.


Voici une liste des crises qu’un homme sera emmener à vivre ?

  • les échecs,

  • le mariage,

  • le deuil,

  • la maladie,

  • la perte d’emploi,

  • un changement d’emploi,

  • la naissance d’un enfant,

  • le départ d’un enfant,

  • l'impossibilité d’avoir un enfant,

  • le nid vide,

  • la retraite,

  • l’endettement,

  • l’accident,

  • l’agression,

  • un cambriolage,

  • des fausses accusations,

  • le harcèlement,…


Oui, nous prions pour que Dieu nous garde durant notre vie, qu’il nous épargne des événements douloureux et il le fait… mais certains événements seront inévitables et même ceux qui devraient être heureux peuvent devenir de véritables épreuves car ils nous bouscule et nous obligent à sortir de notre zone de confort. Les événements seront plus ou moins difficiles à vivre selon notre tempérament, notre caractère, notre force physique ou morale…

Mais la bonne nouvelle aujourd'hui, c'est que si tu marches sur le bon chemin, dans la Parole de Dieu, avec l’aide du Saint Esprit… par la foi, tu surmonteras toutes les épreuves et le summum est que tu continueras à porter du fruit, même en circonstances défavorables…

Heureux ceux qui marchent avec Dieu !

  • Black Facebook Icon
  • Black Twitter Icon
  • Black Instagram Icon

55 AVENUE DU MARÉCHAL JUIN, 64200 BIARRITZ

©2015-2020 EGLISEGENERATION21BIARRITZ - Tous droits réservés