Garde ton cœur

Message de Manolita Lassalle du dimanche 1er décembre 2019

L’Eternel ne regarde pas à ce qui frappe les yeux ou le regard, comme le fait l’être humain, Il ne s’attarde pas sur l’apparence extérieure des personnes comme notre monde qui valorise parfois plus l’aspect extérieur, que la beauté intérieure ou la droiture. La noblesse de coeur n’est pas une valeur de ce monde...



Voulez-vous connaître les valeurs de ce monde ?


L’apôtre Jean nous les résume en deux mots :

« car tout ce qui est dans le monde, la convoitise de la chair, la convoitise des yeux (les publicitaires l’ont parfaitement compris depuis longtemps) et l’orgueil de la vie, ne vient point du Père, mais vient du monde » - 1Jean 2.16


Si nous avons l’amour du Père en nous, nous ne pouvons point aimer ces valeurs du monde (1Jean 2. 15)

Je ne suis pas en train de dire que tous les non-croyants partagent ces valeurs du monde. Il y a des gens très bien, très droits, respectueux des autres dans ce monde, des exemples pour nous croyants à bien des égards. Et parfois même les non-croyants sont « plus sages et plus prudents que les enfants de lumière » comme nous le dit la Bible, mais elle nous rappelle aussi que « nous ne sommes plus du monde » quoique dans le monde mais que nous sommes « concitoyens des saints, gens de la maison de Dieu ».

Mais L’Eternel regarde au coeur (1Samuel 16. 7) « car c’est de lui que viennent les sources de la vie » mais aussi... tous les maux ! Jésus a dit : « c’est du coeur que proviennent les mauvaises pensées, les meurtres, les adultères, l’immoralité, le vol, les faux témoignages, les blasphèmes » car « ce qui sort de la bouche vient du coeur et c’est ce qui souille l’homme » (Matthieu 15. 11-20) et non ce qu’il mange (c’est là un autre sujet).

Revenons à notre titre :

« Garde ton coeur plus que toute autre chose... » - Proverbes 4. 23

Plusieurs questions se posent sur ce thème, auxquelles j’essaierai d’apporter quelques réponses trouvées dans la Parole :


  • Garder son coeur contre quoi ? Contre qui ?

  • L’Eternel n’a-t-il pas promis de garder Ses enfants ?

  • Pourquoi alors doit-on se garder ?

  • Et bien sûr : comment se garder ?

I. Contre quoi ou qui devons-nous garder notre coeur ?

Le Seigneur nous invite très souvent dans la Parole à garder notre âme qui représente le siège de notre personnalité, ce que nous sommes avec nos émotions, nos raisonnements, nos pensées, notre volonté (forte ou faible, active ou passive) :

  • Dt 4. 9 : « ... veille attentivement sur ton âme tous les jours de ta vie »

  • Pr 16. 17 : « Celui qui garde son âme veille sur sa voie »,

  • Pr 19. 16 : « Celui qui garde ce qui est commandé garde son âme »,

  • Pr 3. 1 : « que ton coeur garde mes préceptes »,

  • Pr 3. 21 : « garde la sagesse et la réflexion » c’est très important d’utiliser l’intelligence que Dieu nous a donnée, à condition qu’elle puisse être renouvelée constamment par la Parole de Dieu et qu’elle embrasse les valeurs du Royaume de Dieu. Mais avant de voir comment nous pouvons et devons garder notre coeur, il est intéressant de rechercher dans la Bible les passages où l’Eternel nous recommande de nous garder et nous nous rendrons très vite compte que c’est notre propre responsabilité d'être vigilants (et non passifs), c’est notre propre responsabilité de veiller afin de nous garder de tout mal ou de toute vulnérabilité (nous reviendrons là-dessus plus loin). J’ai presque envie de dire : Garde-toi et l’Eternel te gardera, cette expression n’est pas un verset biblique mais elle comporte néanmoins une part de vérité.

A/ Contre quoi nous garder ?


  1. Contre la séduction de l’idôlâtrie : Rappelons-nous les deux premiers commandements donnés à Moïse : «Tu n’auras pas d’autres dieux devant ma face » et « tu ne te feras pas d’idole ni de représentation quelconque de ce qui se trouve en haut dans le ciel, ici-bas sur la terre, ou dans les eaux plus bas que la terre. Tu ne te prosterneras pas devant de telles idoles et tu ne leur rendras pas de culte, car moi, l’Eternel, ton Dieu, je suis un Dieu qui ne tolère aucun rival » - Exode 20. 3-6 « Gardez-vous de laisser séduire votre coeur, de vous détourner, de servir d’autres dieux et de vous prosterner devant eux » - Deutéronome 11. 16

  2. Contre l’orgueil : « Prends garde que ton coeur ne s’enfle et que tu n’oublies l’Eternel... » - Deutéronome 8. 14 « On t’a fait connaître, ô homme, ce qui est bien ; et ce que l’Eternel demande de toi, c’est que tu pratiques la justice, que tu aimes la miséricorde, et que tu marches humblement avec ton Dieu » - Michée 6. 8

  3. Contre l’hypocrisie : « Gardez-vous avec soin du levain des pharisiens qui est l’hypocrisie » - Luc 12. 1 autrement dit : faites ce qu’ils vous disent mais pas ce qu’ils font ! Soyons honnêtes envers nous-mêmes comme envers Dieu qui de toute façon voit tout, sait tout, connaît tout et même si ton coeur te condamne, « Dieu est plus grand que ton coeur et il connaît toutes choses ». Dieu aime les coeurs vrais, simples, authentiques, francs car comme nous le savons « c’est la vérité qui rend libre » et qui nous fait progresser dans la vie. Un coeur honnête et humble recevra plus facilement la vérité qu’un coeur présomptueux ou faux.

  4. Du présent siècle mauvais : Paul dans l’épître aux Galates nous rappelle que la mission de Christ était non seulement de nous réconcilier avec Dieu en étant un sacrifice pour le péché mais aussi « de nous arracher du présent siècle mauvais » - Galates 1. 4 Jésus nous a dit que nous étions « dans le monde » mais que nous n’étions « plus du monde », parce que nous n’avons plus la mentalité du monde mais celle de Dieu. « N’aimez point le monde, ni les choses qui sont dans le monde. Si quelqu’un aime le monde, l’amour du Père n’est point en lui » ; « l’amour du monde est inimitié contre Dieu » - 1Jean 2. 15 « nous savons que nous sommes de Dieu et que le monde entier est sous la puissance du malin » - 1Jean 5.19 « Et le monde passe, et sa convoitise aussi ; mais celui qui fait la volonté de Dieu demeure éternellement » - 1Jean 2. 17 « Parce que tout ce qui est né de Dieu triomphe du monde ; et la victoire qui triomphe du monde c’est notre foi » - 1Jean 5. 4

  5. Contre l’iniquité en général : • nous devons nous garder du mépris et de la rancune : « Tu ne garderas point de rancune contre les enfants de ton peuple » - Lévitique 19. 8 « Celui qui aime son frère demeure dans la lumière et aucune occasion de chute n’est en lui » - 1Jean 2. 10 nous devons nous garder contre « l’amour de l’argent qui est racine de toutes sortes de maux » (1Timothée 6. 10) : notre monde s’il va si mal, s’il est si déréglé, s’il est rempli d’injustices et d’inégalités c’est parce que l’amour de l’argent en a conduit beaucoup sur des chemins d’iniquité (les trafiquants de drogue, les passeurs de migrants, les banquiers véreux et tous ceux qui s’acquièrent des richesses malhonnêtement). « Gardez-vous avec soin de toute avarice » - Luc 12. 15 • nous devons nous garder « de refuser d’entendre Celui qui parle » - Hébreux 12. 25 sinon nos coeurs s’endurcissent par la désobéissance.

Même si la liste des choses contre lesquelles nous garder est encore longue, tenons-nous en déjà à ces quelques dangers à éviter (il y a de quoi faire !).

B/ Contre qui nous garder ?

  1. « Gardez-vous des hommes », nous a prévenus le Seigneur dans Matthieu 10. 17 Cela concerne bien sûr certaines personnes que nous pourrions être amenés à côtoyer mais aussi nous-mêmes ! Quelles sont ces personnes ? • les hommes méchants et violents : « il y a un piège dans le péché de l’homme méchant mais le juste triomphe et se réjouit » - Proverbes 29. 6 « la crainte des hommes tend un piège, mais celui qui se confie en l’Eternel est protégé » Il y a des personnes qui peuvent nous intimider et influencer notre caractère ou nos réactions. En prendre conscience nous permet d’échapper à ce piège. C’est l’Eternel que nous voulons craindre, pas les hommes ! Dieu nous accordera la force et la sagesse pour savoir ce qu’il nous faut faire et comment nous garder de ces personnes-là quitte à nous en séparer, s’il le faut. • les moqueurs : « Heureux l’homme qui ne marche pas selon le conseil des méchants, qui ne s’arrête pas sur la voie des pécheurs, et qui ne s’assied pas en compagnie des moqueurs » - Psaumes 1. 1 car « les mauvaises compagnies corrompent les bonnes moeurs » - 1Corinthiens 15. 33 Dieu « se moque des moqueurs, mais il fait grâce aux humbles » - Proverbes 3. 34 • les faux-prophètes : « certaines personnes peuvent venir à nous en vêtement de brebis mais au-dedans ce sont des loups ravisseurs » - Matthieu 7. 15 des loups déguisés en brebis, càd des chrétiens de nom ou d’apparence seulement ! « Prenez garde aux chiens, prenez garde aux mauvais ouvriers, prenez garde aux faux circoncis » - Philippe 3. 2 « Que personne ne vous séduise » - Marc 13. 9 Dieu nous demande « d’éprouver les esprits pour savoir s’ils sont de Dieu » (1Jean 4. 1). Si quelqu’un vient nous dire quelque chose de la part du Seigneur, attention ! Tendons bien notre oreille spirituelle et ne recevons pas tout comme venant de Dieu, soyons prudents, demandons toujours des confirmations personnelles. Car Dieu s’adresse d’abord à ses enfants de préférence et non par personne interposée. Il peut envoyer quelqu’un avec des paroles inspirées pour nous confirmer ce qu’IL a déjà mis dans notre coeur. Si ce n’est pas le cas attention. Les faux-prophètes sont des séducteurs. Hitler par exemple, (je cite un psychiâtre qui l’a qualifié « d’idiot, il n’avait rien réussi dans sa vie, il souffrait de paranoïa, mais... son discours a séduit et galvanisé des foules !»). Des hommes sont élus au pouvoir aujourd’hui, dans des démocraties, et ils font froid dans le dos. Comment parviennent-ils au pouvoir ? C’est tout simple... en séduisant par leurs discours beaucoup de gens.

  2. Gardez-vous contre l’ennemi de votre âme : • Contre ses ruses : nous avons une armure à notre disposition, mais qu’il nous faut revêtir pour pouvoir « tenir ferme contre toutes les ruses du diable » et « tenir ferme après avoir tout surmonté » car il y a là après l’épreuve un point de relâchement possible, de vulnérabilité, sachons-le (Eph. 6:11). • Nous sommes appelés à ne pas le sous-estimer et à « veiller attentivement sur notre âme tous les jours de notre vie » (Deutéronome 4. 9) mais ne le sur-estimons pas pour autant. « Celui qui vit en nous est plus grand que celui qui est dans le monde» «parce que tout ce qui est né de Dieu triomphe du monde et la victoire qui triomphe du monde c’est notre foi ! » - 1 Jean 5. 4-5 « Ne craignez pas ceux qui tuent le corps et qui ne peuvent tuer l’âme ; craignez plutôt celui qui peut faire périr l’âme et le corps dans la géhenne » - Matthieu 10. 28 C’est pour cela qu’il nous faut veiller attentivement sur notre âme... ou notre coeur. • Le diable est comparé à un lion rugissant cherchant qui il va dévorer : les plus faibles, les plus passifs, les moins armés, les moins vigilants, les plus vulnérables ou les blessés. « Le destructeur marche contre toi. Garde la forteresse ! Veille sur la route ! Affermis tes reins ! Recueille toute ta force ! » - Nahum 2. 1 Voici comment nous devons veiller et nous garder et nous revêtir de force : Lisez Ephésiens 6. 10-18

  3. Contre nous-mêmes : C’est notre responsabilité de veiller et de prier afin de ne pas tomber dans la tentation. « J’ai été sans reproche envers lui, Et je me suis tenu en garde contre mon iniquité » - Psaumes 18. 23 « Car j’ai observé les voies de l’Eternel, Et je n’ai point été coupable envers mon Dieu. Toutes ses ordonnances ont été devant moi, Et je ne me suis point écarté de ses lois. J’ai été sans reproche envers lui, Et je me suis tenu en garde contre mon iniquité. » - 2Samuel 22. 22-24 Garde-toi, et l’Eternel te gardera. C’est la loi des semailles et des moissons, on récolte ce que l’on a semé. C’est un véritable appel à notre propre responsabilité, c’est cela la marche vers la croissance, la maturité : « laissons mourir ce qui est de l’enfant » et agissons comme des adultes « accomplis et propres à toute bonne oeuvre ». Gardons-nous contre les faux-raisonnements, les nôtres d’abord (Jacques 1. 22) Je viens de commencer un livre en espagnol qui m’a été offert par une Cheffe mexicaine, écrit par un Dr en psychologie. J’aime la psychologie car elle permet de mieux comprendre le coeur humain si complexe. Elle ne s’oppose pas à la vérité, ni aux principes spirituels salutaires pour notre âme, bien au contraire ! La Bible est pleine de psychologie, ne nous dit-elle pas que « le coeur de l’homme est tortueux par dessus tout et qu’il est méchant ? » - Jérémie 17. 9 « Dieu a créé l’homme droit mais il a cherché beaucoup de détours » Revenons à la simplicité de Christ. Ce Dr en psychologie (Walter Riso) après plus de 30 ans de métier a écrit ceci : « la raison humaine est obstinée et résistante au changement », « elle a tendance à se laisser conduire de son point de vue à elle avec une forte propension à l’auto-tromperie » L’apôtre Jacques ne nous dit pas autre chose : « Mettez en pratique la Parole, et ne vous bornez pas à l’écouter, en vous trompant vous-mêmes par de faux raisonnements » - Jacques 1. 22.

C/ « L’Eternel te gardera de tout mal, Il gardera ton âme »

- Psaumes 121. 7

La Bible contient pléthore de promesses divines, certaines sont conditionnelles, d’autres pas.

  1. Quelques promesses conditionnelles : « Garde et écoute toutes ces choses que Je t’ordonne, afin que tu sois heureux, toi et tes enfants après toi, à perpétuité, en faisant ce qui est bien et ce qui est droit aux yeux de l’Eternel, ton Dieu » - Deutéronome 12. 28 (pas à tes propres yeux, nuance). « Que ce livre de la loi ne s’éloigne point de ta bouche ; médite-le jour et nuit, pour agir fidèlement selon tout ce qui y est écrit ; c’est alors que tu auras du succès dans tes entreprises, c’est alors que tu réussiras » - Josué 1. 8 « Si vous m’aimez, gardez mes commandements » - Jean 14. 15 « Si vous demeurez en Moi et que Mes paroles demeurent en vous, demandez ce que vous voudrez, et cela vous sera accordé » - Jean 15. 7

  2. Promesses non conditionnelles : Dans le Psaume 121, le verbe « garder » appliqué à Dieu revient 6 fois ! Lisons... « Je lève mes yeux vers les montagnes … D’où me viendra le secours ? Le secours me vient de l’Eternel, Qui a fait les cieux et la terre. Il ne permettra point que ton pied chancelle; Celui qui te garde ne sommeillera point. Voici, il ne sommeille ni ne dort, Celui qui garde Israël. L’Eternel est celui qui te garde, L’Eternel est ton ombre à ta main droite. Pendant le jour le soleil ne te frappera point, Ni la lune pendant la nuit. L’Eternel te gardera de tout mal, Il gardera ton âme; 8 L’Eternel gardera ton départ et ton arrivée, Dès maintenant et à jamais.» « Si nous sommes infidèles, Il demeure fidèle, car IL ne peut se renier Lui-même » - 2 Timothée 2. 13 Oui Dieu veut nous garder de tout mal,et Il nous garde –même si nous le L’écoutons pas toujours, heureusement pour nous !- permettons-Lui de nous avertir, de nous interpeller, et obéissons-Lui autant que possible en marchant sur un chemin de vie. Nous voyons que nous pourrons toujours compter sur le Seigneur qui ne nous abandonnera jamais ! Mais nous sommes encouragés à prier pour chercher Sa protection aussi. La prière du Notre Père : « ne nous soumets pas à la tentation mais délivre-nous du mal ou du malin » (selon les traductions). Mais si nous veillons et prions nous ne tomberons pas en tentation et notre coeur sera bien gardé.

II. De ton coeur viennent les sources de la vie... :

- Proverbes 4. 23

Nous venons de voir qu’il est nécessaire que chacun d’entre nous :

  • fasse sa part des choses,

  • prenne ses propres responsabilités.

Exemple : si vous êtes sur une route où la vitesse est limitée à 80 km/h et que vous rouliez à 110, vous prenez des risques. En tant que chrétien, nous ne pouvons pas rouler à 110 km/h et prier que Dieu nous garde, ça s’appelle tenter Dieu.

Cependant, il y a parfois de très bonnes raisons de le faire (ex. une ambulance qui doit amener au bloc de toute urgence un blessé ou encore quelqu’un qui amène en clinique une jeune femme sur le point d’accoucher...). Ce sont des situations exceptionnelles.

Dieu nous gardera, oui, Il nous aidera oui !

Mais c’est notre implication personnelle qui fera avancer les choses aussi !

Exemple : Paul fabriquait des tentes, Jésus et ses disciples avaient un métier, Dorcas faisait des chemises, la femme vertueuse (Pr 31) « ne mangeait pas le pain de paresse ». Chacun y mettait du sien et était béni.

La Bible n’encourage ni la passivité, ni la paresse, ni la médiocrité, ni l’assistance permanente. Cela est valable non seulement sur le plan physique ou matériel mais aussi spirituel.

Dieu nous aidera à mettre en pratique Sa Parole, ses commandements qui « ne sont pas pénibles » pour qui veut les suivre grâce à l’aide de Son Saint-Esprit.


Exemple en matière de pardon : si je décide de pardonner, Dieu m’aidera à le faire pour aussi difficile que ce soit.

Exemple en matière de guérison :

• souvenons-nous de Naaman le Syrien qui dût se laver 7 fois dans le Jourdain avant d’être guéri (2Rois 5. 14) • de l’aveugle sur les yeux duquel Jésus appliqua de la boue mêlée à sa salive

et qu’IL envoya se laver au réservoir de Siloé (Jean 9. 11)

La Bible nous invite tant de fois à nous prendre en main ! avec des promesses à la clé !

« Demandez et l’on vous donnera ; cherchez et vous trouverez ; frappez et l’on vous ouvrira. Car quiconque demande reçoit, celui qui cherche trouve, et l’on ouvre à celui qui frappe. » - Matthieu 7. 7-8

J’ai emprunté sur cette partie quelques réflexions de Sylvie Corman, de l’église évangélique baptiste de Tours, que j’ai trouvées sur le site topchretien.com dans le texte d’un message intitulé « aide-toi, le Ciel t’aidera ».


A/ Qu’y a-t-il dans ton coeur ? Comment le garder ?


  1. Le Saint-Esprit : « Nous sommes témoins de ces choses, de même que le Saint Esprit, que Dieu a donné à ceux qui lui obéissent. » - Actes 5. 32 « En lui vous aussi, après avoir entendu la parole de la vérité, l’Evangile de votre salut, en lui vous avez cru et vous avez été scellés du Saint Esprit qui avait été promis. » - Ephésiens 1. 13 Dieu donne à ses enfants son Esprit pour les rendre sages, pour les conduire dans toute la vérité (Jean 16. 13) et les aider à intercéder car « nous ne savons pas toujours comment prier» mais «le Saint-Esprit nous aide par des soupirs inexprimables car Il connaît la pensée de l’Esprit ».

  2. Le fruit de l’Esprit : qui doit continuer de mûrir et se développer. « Le fruit de l’Esprit, c’est l’amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bienveillance, la fidélité, la douceur, la maîtrise de soi. » - Galates 5. 22

  3. La Parole de vie, épée de l’Esprit : « Car la parole de Dieu est vivante et efficace, plus tranchante qu’une épée quelconque à deux tranchants, pénétrante jusqu’à séparer âme et esprit, jointures et moelles ; elle juge les sentiments et les pensées du coeur » - Hébreux 4. 12

  4. Le vouloir et le faire selon le bon plaisir de Dieu : « Car c’est Dieu qui produit en vous le vouloir et le faire selon son bon plaisir » - Philippiens 2. 13

  5. Le pouvoir de choisir : • de surmonter le mal par le bien, • de résister au diable, • de tenir ferme après avoir tout surmonté, • de chercher les choses d’en-haut... • mais aussi d’être moins vulnérable. J’ai lu un article en espagnol, récemment, intitulé : « Être moins vulnérable dépend de toi ». La Directrice d’un centre andalou de psychothérapie y explique très clairement que « pour qu’une personne puisse me blesser émotionnellement, il faudra toujours que ce soit avec ma complicité ». « Ce que les autres disent ou font doit tomber dans un terrain fertile pour pouvoir provoquer un effet chez moi, et ce terrain fertile est précisément ma propre vulnérabilité ». Il nous faut savoir quelle est la charge affective que j’accorde à un stimulus pour qu’il provoque en moi une réponse perturbatrice ou perturbante et pourquoi. Cela revient à apprendre à garder son âme ! Apprenons à nous protéger, à protéger notre coeur « car de lui viennent les sources de la vie » !

B/ Christ notre vie : Philippiens 1. 21


Le Saint-Esprit nous a été donné, c’est l’Esprit de Christ qui habite en nous. Christ est notre vie, notre paix, notre justice, notre consolation, notre sanctification, notre rédemption, notre exaucement car « en Lui est l’Amen de Dieu » !

« Je suis venu apporter la Vie en abondance »

« Je donne ma Vie pour mes brebis »

« Je suis la Résurrection et la Vie »

« Je suis le Chemin, la Vérité, la Vie »

Que nous puissions comme le psalmiste dire « Toutes mes sources sont en Toi Seigneur » Tu es tout ce dont j’ai besoin ! Tout ce dont j’ai besoin se trouve en Toi, le secours me vient de Dieu, la force me vient de Dieu, les encouragements dont j’ai besoin...

Jésus-Christ savait se garder contre tout mal, contre les pharisiens, contre Satan, contre la tentation... Il pouvait dire : « le diable n’a rien à moi » ! Il est notre modèle suprême.

Prière pour conclure ce message

Père Saint, garde-nous contre la tentation, garde-nous du mal, garde-nous du malin, mais apprends-nous aussi à nous garder nous-mêmes comme il se doit : « car le juste se garde lui-même et le malin ne le touche pas ! », que le diable n’ait rien en nous, qu’il ne puisse trouver aucune occasion de chute en nous, par ton Esprit. Affermis-nous Seigneur par ta force toute-puissante et rend nous inébranlables en ton Nom ! Amen !

« Puisqu’il m’aime, je le délivrerai; Je le protégerai, puisqu’il connaît mon nom. Il m’invoquera, et je lui répondrai; Je serai avec lui dans la détresse, Je le délivrerai et je le glorifierai. Je le rassasierai de longs jours, Et je lui ferai voir mon salut. »

- Psaumes 91. 14-16

« Parce que tu as gardé la parole de la persévérance en moi, je te garderai aussi à l’heure de la tentation qui va venir sur le monde entier, pour éprouver les habitants de la terre. Je viens bientôt. Retiens ce que tu as, afin que personne ne prenne ta couronne. » - Apocalypse 3. 10-11


  • Black Facebook Icon
  • Black Twitter Icon
  • Black Instagram Icon

55 AVENUE DU MARÉCHAL JUIN, 64200 BIARRITZ

©2015-2020 EGLISEGENERATION21BIARRITZ - Tous droits réservés

logo-itf-accueil-4_edited.png