La foi

Un message de Manolita Lassalle


Jésus-Christ a laissé cet avertissement à ses disciples :

"Vous aurez des tribulations dans le monde, mais prenez courage, j’ai vaincu le monde” - Jean16. 33

Une pensée qui se trouve aussi dans le livre des Actes...

“C’est par beaucoup de tribulations qu’il nous faut entrer dans le Royaume de Dieu” - Actes 14. 22

La vie sur cette terre s’accompagne de belles et bonnes choses mais aussi de moments plus difficiles ou douloureux à traverser... Nous savons que ces Paroles de Jésus-Christ sont vraies...

Mais Christ ne nous a pas laissés orphelins ou désarmés face à ces avertissements prophétiques, Il nous a accordé son Esprit-Saint et le don de la foi. (Jn 14:18)


J’ai choisi ce thème de la foi, cher à mon coeur, pour trois raisons :

  1. Parce que la foi plaît à Dieu Sans la foi il est impossible de lui être agréable...” - Hébreux 11. 6

  2. Parce que Dieu nous commande de vivre par elle “Le juste vivra par la foi -ou par sa foi-” - Hébreux 10. 38 / Habacuc 2. 4b / Galates 3. 11 / Romains 1.17

  3. Parce que la foi est l’essence même de notre vie chrétienne, son carburant Si vous ne croyez pas, vous ne subsisterez pas” mais “Si tu crois, tu verras la Gloire de Dieu” - Jn 11. 40.

C’est par la foi que nous tenons debout, que nous combattons, que nous vivons et que nous pourrons aller jusqu’au bout de notre course. L’apôtre Paul écrivait : “J’ai combattu le bon combat, j’ai gardé la foi” et les paroles dans le livre d’Apocalypse 14. 12 qui font référence à “la foi et à la persévérance des Saints”.


Je vous propose :


  • dans un 1er temps une définition de la foi (ce qu’elle est/ce qu’elle n’est pas),

  • puis dans un 2e temps de ns interroger sur ces questions : quel croyant suis-je devant Dieu et comment prendre soin de ma foi ?


I. DEFINITION DE LA FOI


Avant de commencer, juste une précision : la foi ne se situe ni au niveau de la raison humaine (l’intellect), ni au niveau des sentiments (affectivité ou émotions). Elle se situe sur un autre plan, car elle relève d’une autre dimension : spirituelle.


A. Ce qu’elle est : Hébreux 11. 1

  1. Une assurance : Une conviction, une certitude inébranlable de ce que l’on ne voit pas Exemple du salut : nul ne le voit encore mais le croyant SAIT qu’un jour il expérimentera la vie éternelle. “c’est en espérance que nous sommes sauvés” Exemple : un rêma de Dieu va susciter une confiance totale en Dieu, dans son action ou ses promesses. Nous lisons d'Abraham qu'il “Il ne douta point" " Il ne douta point, par incrédulité, au sujet de la promesse de Dieu ; mais il fut fortifié par la foi, donnant gloire à Dieu, et ayant la pleine conviction que ce qu'il promet il peut aussi l'accomplir. " - Romains 4. 20-21 "Abraham eut confiance en Dieu et cela lui fut imputé à justice" - Genèse 15. 6

  2. Une espérance : Elle nous tient solidement, fermement amarés “nous possédons cette espérance comme une ancre de l’âme” - Hébreux 6. 19 C’est un espoir spirituel, non trompeur, sûr et qui ne tarit pas même quand l’espérance humaine a atteint ses limites. “Espérant contre toute espérance, il (Abraham) crut et devint ainsi père d’un grand nombre de nations” - Romains 4. 18 “Or, l’espérance [divine] ne trompe pas, parce que l’amour de Dieu est répandu dans nos coeurs par le St-Esprit qui ns a été donné” - Romains 5. 5

  3. Une vision de Dieu : Pas une vision humaine, on voit l’Invisible : El Shaddaï, le Tout- Puissant. Abraham se montra ferme comme voyant Celui qui est invisible” - Hébreux 11. 27 Une vision qui fixe nos yeux sur Jésus-Christ., l’auteur de notre foi (Hébreux 12. 2) Exemple de Pierre marchant sur l’eau : tant qu’il regardait au Seigneur, il tenait bon, dès que son regard considéra les éléments extérieurs, perturbateurs -les flots agités, le vent, la mer, la tempête- il coula !

  4. Une boussole spirituelle : - qui nous indique toujours le bon chemin à suivre (Jésus), - qui fonctionne par l’Esprit de vérité qui demeure en nous - qui fonctionne seulement étape après étape (cf. les marches d’Abraham dans le désert : au début “il partit pour un lieu qu’il devait recevoir en héritage et sans savoir où il allait...” mais il obéit à Dieu.

  5. Une brèche dans le mur de l’impossible : Celui qui compte sur le Seigneur SAIT qu’il agira d’une manière ou d’une autre. “Recommande ton sort à l’Eternel, mets en Lui ta confiance et Il agira” “Tout est possible à celui qui croit” - Marc 9. 23 car “ce qui est impossible aux hommes est possible pour Dieu” - Luc 18. 27

  6. Une clé qui ouvre ou ferme les écluses des Cieux dans nos vies : Un moyen de venir devant le Trône de la Grâce pour exprimer nos requêtes ou nos besoins (pour être entendus, pardonnés, secourus, consolés, relevés...) “Heureux ceux qui se confient en l’Eternel, ils ne seront point confondus

B. Ce qu’elle n’est pas :


  1. Un moyen de pression sur Dieu : Ce n’est pas parce que je crois que Dieu fera. On ne commande pas Dieu. Voyez l’humilité du lépreux dans Marc 1. 40 : “Seigneur si tu le veux, tu peux me rendre pur

  2. Une baguette magique : Ma foi ne produit quelque chose que si elle est en accord avec la volonté de Dieu “nous avons en lui cette assurance que si nous demandons quelque chose selon sa volonté il nous écoute... et... nous possédons la chose que nous lui avons demandée- 1 Jean 5. 14-15 Jésusdans pria dans le jardin de Gethsémané : “Père, si tu voulais éloigner de moi cette coupe ! Toutefois, que ma volonté ne se fasse pas ms la tienne.”

  3. Un but en soi : Au point de placer notre foi dans... notre foi ! La foi doit rester un moyen donné par Dieu pour lui être agréable et pour rester dépendant de Lui. Ne nous confions pas dans nos capacités même reçues de Dieu...

  4. Une présomption ou de l’orgueil : La foi est indissociable de la personne de Christ, de notre relation avec Lui, de notre vie de prière : Paroles que Jésus s’appliquait à lui-même : “Hors de moi vous ne pouvez rien faire” “le Fils ne peut rien faire de lui-même mais il ne fait que ce qu’il voit faire au Père” - Jean 5:19. Exemple de Josué et de ses hommes qui, forts de “leur” victoire dans la prise de Jéricho “pensent” pouvoir s’emparer avec autant de facilité de la petite ville d’Aï... Défaite assurée dans la présomption. (Josué 7. 3-5)

  5. De la désobéissance ou de l’entêtement à obéir après une désobéissance : Deutéronome 1. 41-42 (Episode de la conquête de Canaan… et des 12 espions envoyés pour explorer le pays. Sur les 12 : seuls 2 feront preuve de foi et y entreront). Réaction des 10 autres après avoir été repris par l’Eternel :Nous avons péché... nous monterons... comme notre Dieu nous l’a ordonnéRéponse de l’Eternel : “Ne montez pas... car je ne suis pas au milieu de vous, ne vous faites pas battre par vos ennemis.” A quoi nous sert la foi si Dieu n’est pas avec nous ? Mais si au contraire “Dieu est avec nous, qui sera contre nous ?” Remarque : nous avons tous un Canaan à conquérir, un « pays promis », nous ne pourrons y entrer que par la foi !

II. QUEL CROYANT SUIS-JE ? COMMENT PRENDRE SOIN DE MA FOI ?

A. Quel croyant avec quelle foi ? 3 portraits :

  1. Les sceptiques ou les incrédules : Jésus leur en fait le reproche : “si vous ne doutiez point...” - Matthieu 21. 21 ou “c’est à cause de votre incrédulité...” - Matthieu 17. 20 Jésus va même jusqu’à les reprendre sévèrement : “race incrédule et perverse, jusqu’à quand serai-je avec vous, vous supporterai-je ?- Matthieu 17. 17 ou Marc 9. 19 Le remède : la prière, la repentance et la prise de position ferme : La réponse du père de l’enfant lunatique... “Je crois ! Viens au secours de mon incrédulité !” - Marc 9. 24

  2. Les timides ou les tièdes de la foi : C’est à cause de votre petite foi...” 2e traduction de Matthieu 17. 20 - si petite qu’elle est introuvable : Jésus s’étonne du manque de foi de ses disciples pendant la tempête : “où est votre foi ?- Luc 8. 25 ou “comment n’avez-vous point de foi ?” Jésus qualifie de “gens de peu de foi” ceux qui s’inquiètent -comme les païens- au sujet de la nourriture ou du vêtement - Matthieu 6. 30-32 Il nous exhorte à avoir au moins un grain... de foi ! “si vs aviez de la foi comme un grain de sénevé... -petite graine qui peut devenir un arbre- vous diriez à ce sycomore : déracine-toi, et plante-toi dans la mer et il vous obéirait- Luc 17. 6 ou “à la montagne, jette-toi dans la mer” Le remède : Les disciples demandant à JC : “Seigneur augmente-nous la foi” - Luc 17. 5

  3. Les géants de la foi : Ils suscitent l’étonnement, l’admiration de Jésus qui s’exclama : “même en Israël je n’ai pas trouvé une aussi grande foi !” devant le centenier qui croyait qu’un seul mot de Jésus était suffisant pour guérir son serviteur mourant ! - Matthieu 8. 8-10 “femme ta foi est grande !” devant la femme cananéenne : qui obtint miséricorde, Jésus délivra sa fille tourmentée par le démon, à cause de sa foi audacieuse mais humble - Matthieu 15. 28 -elle était prête à se contenter d’une miette de la puissance de Jésus”


Question : et nous combien de mots ou de morceaux nous faut-il pour que nous croyons Dieu capable d’agir dans nos vies ?

Exhortation de Dieu : si nous avons une grande foi, gardons-la pour nous devant Dieu.


"Cette foi que tu as, garde-la pour toi devant Dieu. Heureux celui qui ne se condamne pas lui-même dans ce qu'il approuve !" - Romains 14. 22


Ceci ns amène à la question suivante :



B. Comment prendre soin de ma foi ?

Comment la nourrir, la garder, la développer ?


  1. En allant à la source : C’est une personne : Jésus lui-même “l’auteur et le consommateur de la foi” ou autre traduction plus claire : “le chef de la foi et celui qui la mène à la perfection”. Voilà pourquoi celui qui cria “Seigneur viens au secours de mon incrédulité !” fut exaucé, il s’adressa directement à la source de la foi. C’est aussi le Trône de la Grâce : Car la foi est un don Ephésiens 2. 8 : “c’est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi, et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu”. Chacun a reçu une mesure de foi : à cultiver dans la prière... et l’humilité (car elle est un don parfait qui vient du Père des Lumières) C’est aussi la Parole de Dieu : La Parole ointe de Dieu produit la foi dans le coeur du croyant qui la reçoit, “la foi vient de ce qu’on entend et ce qu’on entend vient de la Parole de Dieu- Romains 10. 17 La Parole engendre la foi mais la foi donne vie à la parole de Dieu, la rend opérationnelle, efficace et vivante... dans le coeur de ceux qui croient. “... la Parole de Dieu qui agit en vous qui croyez- 1 Thessaloniciens 2. 13 La Parole tombée dans la bonne terre de la foi produira des fruits : cultivons notre foi !

  • En en prenant soin comme un jardinier : - arrachons les mauvaises herbes : La foi a des ennemis : le doute, l’incrédulité, la présomption, l’orgueil… obstacles que nous avons déjà vus précédemment... à ôter de notre coeur. Mais aussi : la peur qui peut nous bloquer, nous paralyser totalement. A ceux qui ont peur, Dieu dit : “ne crains pas, mais crois seulementExemple de Gédéon : Dieu ne lui a pas reproché sa grande insécurité... il l’a calmée et l’a rassuré en le qualifiant de “vaillant héros” et par des signes de confirmation de sa volonté. Il avait foi en Dieu mais manquait d’assurance ! Exemple de David : quand la peur s’approchait de lui, persécuté par celui qui voulait sa mort, il prenait position comme un vaillant soldat : “si la peur m’environne, au Nom de l’Eternel, je la taille en pièces”. Il faut donc la traiter avant qu’elle n’étouffe totalement la foi. Il n’y a pas de place pour les deux : ou la foi ou la peur. Cohabitation impossible car la peur absorbe la foi... Besoin de prier à deux pour ce problème souvent. Exemple de Moïse : Dieu ne l’a pas rejeté parce qu’il avait peur d’aller au devant de Pharaon, il lui a donné son frère Aaron comme assistant... Autre ennemi : la rancune. Marc 11. 24-25 Deux versets qui se suivent : le 1er parle de prière et de foi, et le 2e de prière et de pardon... - gardons-la jalousement comme un trésor confié par Dieu : elle peut être attaquée mais elle sert de bouclier pouvant “éteindre tous les traits enflammés du Malin- Ephésiens 6. 16 Elle peut être éprouvée comme l’or mais a “pour résultat la louange, la gloire et l’honneur- 1Pierre 1. 7 Elle peut devenir malsaine, se corrompre (Tite 1. 13) : quelle sont nos motivations profondes ? Sanctifions notre conscience, sanctifions notre foi. La présomption peut perdre notre foi (et nous avec...) “certains ont fait naufrage par rapport à la foi” nous met en garde l’Apôtre Paul (1Timothée 1. 19) - nourrissons-la : fertilisons ce grain de sénevé : >>> en confessant fermement notre foi (Hébreux 4. 14) >>> en laissant JC l’amener à la perfection (Hébreux 12. 2) >>> en nous édifiant sur notre très sainte foi (Jude 1. 20) elle est faite pour nous faire grandir et atteindre la stature parfaite de Christ... Exerçons notre foi à chaque occasion qui se présente... petite ou grande.


Pourquoi cultiver notre foi ?

car elle produit des fruits magnifiques comme :

  • Le salut : “c’est en croyant du coeur et en confessant de la bouche que l’on parvient au salut” - Romains 10. 10

  • La justification et la paix : “étant donc justifiés par la foi nous avons la paix avec Dieu par JC- Romains 5. 1

  • L’obéissance : d’Abraham ou la désobéissance de Jonas qui savait que Dieu pardonnerait à Ninive son péché... Nous avons toujours le choix.

  • La guérison : “ma fille, ta foi t’a sauvée, va en paix, et sois guérie de ton mal- Marc 5. 34 ou encore “qu’il te soit fait selon ta foi” Osons demander la guérison à Dieu ! “... tu ne connais pas...l’oeuvre de Dieu qui fait tout”, “... car tu ne sais point ce qui réussira, ceci ou cela”... nous dit l’Ecclésiaste !

  • La sagesse : "si qqu’un manque de sagesse qu’il la demande simplement à Dieu qui donne sans reproche mais qu’il la demande avec foi !” - Jacques 1. 5-6

  • La victoire sur le monde : “la victoire qui triomphe du monde c’est notre foi” - 1 Jean 5. 4 Revenons à l’avertissement de l'introduction “vous aurez des tribulations dans le monde...” nous recevons par la foi la victoire même que Jésus a remportée à la Croix “Gloire soit rendue à Dieu qui nous fait toujours triompher en JC !”


Remarque : la foi ne chasse pas toujours les difficultés mais nous permet de les gérer jusqu’à la victoire.


Conclusion


Trois choses demeurent : la foi, l’espérance et l’amour. - La foi ne fonctionne pas en solo mais avec d’autres vertus : “faites tous vos efforts pour joindre à votre foi la vertu, à la vertu la science, à la science la tempérance, à la tempérance la patience, à la patience la piété, à la piété l’amour fraternel, à l’amour fraternel la charité...” - 2 Pierre 1: 5

- La foi marche avec l’amour : celui-ci doit toujours être la motivation de notre foi sinon la foi n’a pas de sens (1 Corinthiens 13 :quand j’aurais même la foi jusqu’à transporter les montagnes") - Voir les paroles de JC sur le grain de sénevé- si je n’ai pas l’amour, je ne suis rien”.

- la foi marche aussi avec les oeuvres sinon elle demeure stérile “je te montrerai ma foi par les oeuvres” et “la foi sans les oeuvres est morte

- Jacques 2. 18


>>> Que le Seigneur puisse un jour nous dire :

Je connais tes oeuvres, ton amour, ta foi” ! Apocalypse 2. 19

  • Black Facebook Icon
  • Black Twitter Icon
  • Black Instagram Icon

55 AVENUE DU MARÉCHAL JUIN, 64200 BIARRITZ

©2015-2020 EGLISEGENERATION21BIARRITZ - Tous droits réservés