• Black Facebook Icon
  • Black Twitter Icon
  • Black Instagram Icon

55 AVENUE DU MARÉCHAL JUIN, 64200 BIARRITZ

©2015-2020 EGLISEGENERATION21BIARRITZ - Tous droits réservés

Souviens-toi de ton futur - 2

Mis à jour : 12 mars 2019


Dans mon dernier message, je vous disais qu’il me semblait que l’église occidentale moderne avait un problème avec le souffrance. Jamais la Bible ne promet aux enfants de Dieu qu’ils seraient exempts d’épreuves dans leur vie, bien au contraire.


La Bible dit qu'« Aucune tentation ne vous est survenue qui n'ait été humaine, et Dieu, qui est fidèle, ne permettra pas que vous soyez tentés au delà de vos forces ; mais avec la tentation il préparera aussi le moyen d’en sortir, afin que vous puissiez la supporter. »

- 1 Corinthiens 10. 13



Le mot Tentation est Peirasmos en grec et veut dire : une expérience, une épreuve, une tentation épreuve…

Pour les enfants de Dieu, la vie est une sorte de test grandeur nature qui éprouvera leur foi en l’Eternel et qui leur permettra de s’approcher de Lui et de grandir à la stature parfaite de Christ.

Nous qui sommes attachés à la parole de Dieu, n’oublions jamais que l’épreuve de notre foi produit la patience (Jacques 1. 3)… donc le fruit de l’Esprit se développe aussi par les moments difficiles… Ce qui n’est pas éprouvé ne grandit pas… La barrière de corail (une merveille du monde) existe parce qu’elle doit lutter contre des courants forts... En eaux stagnantes, elle serait terne voire inexistante !

C’est aussi le sens des mots de Paul aux Romains quand il écrit : « Étant donc justifiés par la foi, nous avons la paix avec Dieu par notre Seigneur Jésus Christ, à qui nous devons d'avoir eu par la foi accès à cette grâce, dans laquelle nous demeurons fermes, et nous nous glorifions dans l'espérance de la gloire de Dieu. Bien plus, nous nous glorifions même des afflictions, sachant que l'affliction produit la persévérance, la persévérance la victoire dans l'épreuve, et cette victoire l’espérance. »

- Romains 5. 1-4


C’est cette espérance qui alimente notre foi et c’est cette foi que Dieu cherche dans nos vies.

Alors ce matin, si tu es dans l’épreuve, je veux te dire que nous sommes avec toi… La famille de Dieu prie pour toi… Jésus intercède pour toi… mais n’oublie jamais et souviens-toi de ton futur en Christ est glorieux, quelque soit ton épreuve aujourd’hui. Ne soit pas abattu et considère la vie de Job, le serviteur de Dieu ! Ma prière est que nous puissions mieux comprendre l’épreuve qu'il a subie.


Pourquoi la souffrance ?


Dieu permet la souffrance pour les raisons suivantes :

  • À cause du péché (Nb 12. 10-12) - Myriam et Aaron quand ils ont défié Moïse Dans Jacques, nous voyons aussi l’idée que la maladie peut découler d’un péché.

  • Pour corriger (Hb 12. 5-12) - Dieu le fait par amour et pour notre sanctification.

  • Pour affermir (2Co 12. 7-11 ; 1Pi 5. 10) - Expérience de Paul avec son écharde, Pierre dit aussi que c'est pour nous rendre inébranlables.

  • Pour enseigner à ses enfants la compassion et la consolation (2Co 1. 3-7) - Comment consolerions nous les autres si nous n’avons pas connu la consolation ?

Et si les raisons sont inconnues ou nous dépassent >>> Il y a probablement un objectif céleste !


L’histoire de Job


J’ai rencontré des gens qui dans l’épreuve ne veulent pas entendre parler de Job… c’est trop dur ! Mais si cette histoire est compilée dans la Bible, c’est qu’elle nous sert d’exemple et nous apporte une grande leçon spirituelle. Si le livre de Job parle beaucoup de souffrance, c’est pour mettre en évidence la foi extraordinaire d'un serviteur de Dieu qui sera capable de déclarer à la fin de son épreuve : « Mon oreille avait entendu parler de toi ; Mais maintenant mon oeil t'a vu. » - Job 42. 5


Le nom Job signifie le persécuté (Hébreu) et le repentant (Arabe).

C’est l’histoire d’un homme de foi juste qui, persécuté injustement se repent pourtant !

Il ne compte pas sur sa propre justice mais bien sur la justice de Dieu, qui le pousse à s’humilier devant lui au lieu de s’élever contre Lui. Par son témoignage au milieu de l’épreuve, il va nous révéler les attributs de Dieu, sa bonté, sa justice, son amour,… et la gloire à venir.


Nous savons aussi que Job a souffert à cause d’un échange céleste entre Dieu et Satan. Ce qui marquant, c'est que lui ne le savais pas, ce qui rend son histoire encore plus extraordinaire. Savoir les raisons de nos souffrances nous aide à trouver des solutions adaptées et nous permet d'aller vers les bonnes personnes (Médecin, conseiller, pasteur, thérapeute,...) alors que le fait de ne pas savoir pourquoi on souffre rend la situation beaucoup plus pénible et incompréhensible.

Le message de ce livre, c’est que Dieu a choisi de faire confiance à Job. Quand tu es dans l’épreuve, n’oublie pas que Dieu te fait confiance et il compte sur ta persévérance qui sera une démonstration, dans le ciel, que la foi d'un humain le rend victorieux.

En résistant par la foi, tu mets le diable dans une situation d’échec !!!

Et quand il n’y a pas d’explication rationnelle ou théologique à la détresse et à la souffrance des enfants de Dieu, il est primordial de faire confiance à Dieu !

Ce livre ne donne pas de réponse à la question de la souffrance des justes.. mais il nous dévoile des réalités spirituelles.


Satan veut détruire la foi


Le but de Satan est de remettre en cause les motivations des chrétiens et de les monter contre Dieu… (ce qu’il a fait lui-même pour devenir ennemi de Dieu) pour les entrainer dans sa chute annoncée.


Comment ? Il pense qu’il détruira notre foi en nous faisant souffrir… Il s’attaque contre le principe de la foi qui sauve et voudrait nous perdre dans une foi par les oeuvres qui remettrait en cause la bonté et la justice de Dieu et qui nous ferait passer à côté de la puissance et de la gloire de Dieu.

Mais à l'instar de Job, Dieu va démontrer que rien ne peut nuire à une foi authentique. Ce matin, si tu souffres, tu peux juste dire à l’ennemi, que rien ne peut te nuire parce que ta foi est authentique !

Dieu va démontrer par l’histoire de Job que la foi qui sauve ne peut être détruite par les épreuves infligées aux croyants, même quand elles sont incompréhensibles et injustifiées.


Illustration : A plusieurs période difficile de ma vie, je n’ai pas compris pourquoi tout semblait s’acharner contre moi alors que j'essayais de marcher dans l’honnêteté et la vérité depuis ma conversion en 1993. Mais par la suite, j’ai compris que ces épreuves avait été permises pour me faire grandir, pour m’orienter, pour me permettre d’entrer dans les plans parfaits de Dieu.

Juste après ma conversion, j’ai eu 3 épreuves professionnelles pénibles : de harcèlement, de pressions, de calomnies,... Devant un juge des prud’hommes, l’avocat de l'employeur qui m’avait escroqués à fait un portrait de moi humiliant, démontrant que j’étais un voyou, un maître chanteur, un escroc… Le discours de l'avocat adverse était si bien dit, avec un air de vérité, que j’y ai cru moi-même. Heureusement que mon avocat commis d’office m’avait prévenu de la dureté des plaidoiries. Finalement, ce licenciement m’a mené sur un autre emploi plus stable et mieux payé,… qui m’a conduit vers un autre emploi, et une autre situation… qui a permis que je puisse un jour me dégager de toutes mes dettes… finalement, ceci nous a permis d’aller au collège biblique plus sereinement…

Il n’y a pas toujours de raisons à la souffrance mais « Nous savons, du reste, que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein. » - Romains. 8. 28


Dieu a compassion de nous


La compassion de Dieu : C’est sa bonté qui s'émeut face à la souffrance et l'angoisse des hommes. Dieu sait de quoi nous sommes faits, nos faiblesses, nos douleurs et Il compatit. L’AT révèle un Dieu près des hommes pas insensible ni sourd à leur détresse. La certitude de cette compassion nous donne un sentiment de confiance et de sécurité : Dieu nous comprend, nous aide et nous console. (Commentaire biblique)


C’est notre patience et notre persévérance dans l’épreuve qui révèlent cette compassion…

Jacques 5. 11 : « Voici, nous disons bienheureux ceux qui ont souffert patiemment. Vous avez entendu parler de la patience de Job, et vous avez vu la fin que le Seigneur lui accorda, car le Seigneur est plein de miséricorde et de compassion. »


Job démontre son attachement à Dieu et sa maturité spirituelle. Il ne niera pas la souffrance mais il niera qu’elle vient de son péché… Finalement, il atteindra le but de Dieu qui est de le conduire dans une vie de plus grande foi et d’humilité.


Le Seigneur utilise les épreuves pour nous faire grandir mais dans les temps difficiles, il se peut parfois que ce soit notre entourage qui, voulant bien faire, rend la situation plus pénible.


Les amis de Job


Je vous disais la semaine dernière qu'heureusement que ces amis étaient là. Il ont bien commencé quand ils sont venu le soutenir en silence… mais dès qu'ils ont commencé à parler, l’atmosphère à changé.


Voyez la confusion qui ressort des discussions...

Au début, ils étaient tous d’accord pour dire que Dieu punit le mal et béni le juste sans exception. MAIS, puisque Job souffre tout en étant innocent, il devient une exception. Le juste peut alors souffrir et le méchant peut prospérer. Leur théologie de départ est mises à mal !


Les réactions des amis de Job nous poussent ici à demander de la sagesse à Dieu en toutes situations difficiles et délicates et de ne pas avoir une vision trop simpliste de la souveraineté de Dieu. Attention aux théologie qui nous enferment dans des schémas simplistes et nous font perdre le sens des réalités spirituelles.


Au fil des échanges, nous voyons de leur part une tentative d’expliquer l’injustice du traitement subit par Job.

Dieu dit que Job est droit et qu’il s’écarte du mal alors que ses amis démontrent qu’il a péché et Job admettra lui-même son péché et ses fautes de jeunesse (Job 7. 21 ; 13. 26) Job ne conteste pas son état de pécheur mais il conteste la disproportion entre son péché et l’épreuve subie.


Finalement Dieu rapprochera simplement à Job d’avoir voulu être justifié fasse aux accusations de ses amis mais il dira que ses propos étaient justes alors que ses amis avaient tort dans leur raisonnements.

A la fin, Dieu ne donne aucune explication mais ils les appelle tous à approfondir leur foi et à considérer sa toute puissance, son autorité avec sagesse et miséricorde.

Ils ont voulu trouver des raisons à quelque chose d’inexplicable au mépris de la souveraineté de Dieu.


Si Job a pu dire mon oeil t’a vu, les amis ont été repris sévèrement à cause de leurs interventions...

Job 42. 7 : « Après que l'Éternel eut adressé ces paroles à Job, il dit à Éliphaz de Théman : Ma colère est enflammée contre toi et contre tes deux amis, parce que vous n'avez pas parlé de moi avec droiture comme l'a fait mon serviteur Job. »


Alors qu’ils ne pouvait pas savoir pourquoi Job souffrait (ils n’était pas dans le ciel), ils ont apporté diverses théories et ont tenté avec leurs pauvres ressources théologiques d’apporter des thèses parfois "farfelues" et jugées "tordues" par Dieu.

Nous devrions probablement tous nous repentir d’avoir partagé nos différentes thèses auprès de gens qui souffraient alors qu’on ne connaissait pas les causes et qu’il n’y avait rien à comprendre. Les amis de Job pensaient avoir réponse à tout mais ignorance et obstination n’ont fait qu’augmenter la difficulté.

Quand quelqu’un souffre ou passe par des moments difficiles et inexplicables, ce n’est pas à la gloire de Dieu de vouloir leur apporter nos raisonnements personnels.


A celles et ceux qui souffrent, pardonnez les faux raisonnements des amis qui augmentent votre douleur. Vous n’avez pas besoin de cela mais de compassion et de prière et Dieu fera son oeuvre selon les promesses de sa parole.

Ne jugeons pas et ne paniquons pas quand l’épreuve survient… mais respectons toujours les personnes qui passent par l’épreuve ainsi que leurs réactions. Encourageons les simplement à s’attacher à Dieu et à garder le foi.

Nous ne devrions parler uniquement poussés par l’Esprit de Dieu avec des mots qui consolent, qui édifient et qui exhortent, sans aucune condamnation ni jugement.


conclusion


  • Il se passe des choses dans le ciel qui ont un impact direct dans nos vies.

  • Nous pouvons déployer beaucoup d’effort pour essayer de répondre aux grandes questions de la vie sans succès.

  • Les enfants de Dieu peuvent souffrir et les justes sont souvent frappés. Nous ne pouvons pas juger la spiritualité d’une personne selon les circonstances qu’elle traverse (Bonnes ou mauvaises)

  • Même quand Dieu semble loin, persévérance et foi, restent les meilleurs recours car Dieu est bon (en tout temps) et nous pouvons abandonner nos vies entre ses mains.

  • Un croyant qui souffre ne devrait jamais s’éloigner de Dieu mais s’en approcher car Dieu apporte le réconfort dans les situations incompréhensibles.

  • La souffrance peut être intense mais elle cessera et Dieu bénira.

Le livre de Job n’apporte pas de réponse à la question de la souffrance mais Jacques dira que cette histoire révèle la compassion de Dieu qui n’a pas à se justifier ni à s’excuser.


Dieu démontre dans ce livre la justesse de son plan aux démons et aux anges dans le ciel, en plus de sa compassion envers les hommes.


Face à la souffrance de nos amis, nous aimerions, les chrétiens défendre Dieu quand ceux-ci se sentent injustement frappés mais Dieu n’a pas besoin d’avocats humains. Il recherche des gens qui le glorifient et l’honorent par leur foi.

LIRE HEBREUX 12. 1-2


Jésus est notre victoire

il est assis à la droite de Dieu et il nous prépare une place glorieuse !