Transplantation Divine (suite)

Message de Franck Slowik du dimanche 15 décembre 2019

Lecture Biblique : Psaume 1

Cette semaine, une connaissance qui vit en Angleterre m’a écrit pour me demander comment leur groupe d'intercession pouvaient prier pour GENERATION21 et pour la France en général. Ce groupe se réuni au sein d'une entreprise où les chrétiens choisissent des sujets chaque semaine.

En réfléchissant sur un sujet de prière, je me suis surpris à écrire ceci :

« Priez pour les pasteurs et les responsables afin qu’ils incitent toujours le peuple de Dieu à renoncer à tout pour suivre Christ au lieu de suivre Christ pour recevoir tout ce qu'ils désirent sur la terre. »

Quand la Bible parle d’un homme (ou une femme) heureux et le compare à « un arbre planté près d'un courant d'eau, Qui donne son fruit en sa saison, Et dont le feuillage ne se flétrit point : Tout ce qu'il fait lui réussit », c'est une manière de mettre les lecteurs devant leurs responsabilités >>> Pour porter du fruit en toutes saisons, il faut changer de chemin.

Jésus était très clair avec celles et ceux qui voulaient le suivre…

« celui qui ne prend pas sa croix, et ne me suit pas, n'est pas digne de moi. » - Matthieu 10. 38

Nous sommes bien appelés à renoncer à un certains style de vie pour en adopter un autre. Des nouveaux principes de vie sont à notre disposition pour passer d’une vie de misère à une vie glorieuse qui plaira à Dieu. Ma prière en cette fin d’année et en ce qui concerne ce message, c’est qu’il puisse nous préparer pour la suite. En janvier je vous inviterai à participer à un jeûne et prière de 21 jours (Rassurez-vous, on ne parle pas de ne plus manger pendant 3 semaine !)

Le thème de ce jeûne sera « ouvre mes yeux »


Car je pense que le peuple de Dieu doit ouvrir les yeux sur les temps que nous sommes en train de vivre et sur son état spirituel dans une introspection personnelle profonde.

Je veux plaire à Dieu !

Comment puis-je le faire alors que tout est fait autour de moi pour me détourner de Lui et de Sa Parole… comment puis-je le faire alors que les temps sont de plus en plus difficiles et que le soir tombe sur notre planète !

Je vous ai parlé des vierges sages et des vierges folles. Les vierges sages étaient celles qui portaient du fruit spirituel et dont les actions, qui découlaient de leur communion avec Dieu, faisaient d’elles des lumières pour les hommes.


Le sage qui entend la Parole de Dieu et la pratique bâtit sa maison sur le rocher… le fou entend la parole et ne la met pas en pratique… il construit sur du sable, sans fondations solides. A des religieux qui venaient à lui pour se faire baptiser, Jean-Baptiste à eu ces propos sévères…

« Races de vipères, qui vous a appris à fuir la colère à venir ? Produisez donc du fruit digne de la repentance » - Matthieu 3. 7-8

Ce ne sont pas nos oeuvres qui nous sauvent, nous sommes d’accord. Jésus nous a sauvé et nous appellent tels que nous sommes. Et si nous acceptons qu’il est mort pour nous, nous acceptons aussi le fait qu’en le suivant, nous mourrons à nous-même et que nous laissons notre veille nature à la croix. Notre vieille nature n’est plus censé avoir d’influence sur nous. Et même si nous pouvons trainer avec nous certaines conséquences de nos fautes passée elle sont pardonnée, ces fautes !

Nous marchons maintenant sur un nouveau chemin et c’est un choix que nous faisons par une soumission volontaire à la Parole de Dieu.

Ton premier fruit

Les religieux repris par Jean-Baptiste étaient probablement des personnes qui voulait avoir la bénédiction de Dieu sans pour autant changer de vie. Leur démarche n’était semble-t-il ni sincère, ni honnête. Ils sont allés vers le baptême avec légèreté et par calcul.

Le « fruit digne de la repentance » ne peut venir que d’un coeur sincère devant Dieu (Il connaît les coeurs et qu’on ne peut pas le tromper) à l’instar des premier converti d’Actes 2. À l’écoute de la Parole de Dieu, ils ont été chamboulés dans leur esprit en réalisant ce que Jésus avait fait à la croix pour eux. Un coeur qui portera du fruit sera toujours un coeur sincère, honnête devant Dieu. C'est un coeur rempli d’humilité qui réalise que Dieu est le mieux placer pour diriger sa propre vie et qui renonce à la conduire par lui-même, à sa manière et avec ses propre règles.

« Heureux les pauvres en esprit, car le royaume des cieux est à eux ! Heureux les affligés, car ils seront consolés ! Heureux les débonnaires, car ils hériteront la terre ! Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice, car ils seront rassasiés ! Heureux les miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde ! Heureux ceux qui ont le coeur pur, car ils verront Dieu ! Heureux ceux qui procurent la paix, car ils seront appelés fils de Dieu ! Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice, car le royaume des cieux est à eux ! Heureux serez-vous, lorsqu'on vous outragera, qu'on vous persécutera et qu'on dira faussement de vous toute sorte de mal, à cause de moi. » - Matthieu 5. 3-11

« Heureux ! » les humbles… parce qu’ils porteront du fruit dans leur vie.

Voici une belle illustration d’un arbre qui porte son fruit en toutes saisons ! David était appelé l’homme selon le coeur de Dieu, non pas car qu’il était parfait mais bien parce qu’il avait un coeur humble toujours prêt à s’humilier devant Dieu, se repentir et lui obéir. Il portait du fruit, même si certains était pourris dans une période où David s’est égaré sur un chemin adultère et meurtrier. Il en est sorti quand il a réalisé sa faute et sa stupidité.

Demandons à Dieu un coeur humble, cessons de batailler avec Lui, cessons de Lui résister, cessons de chercher à garder la face devant les hommes pour nous perdre, cessons de vouloir tout contrôler, cessons de dire à Dieu ce qu’il doit faire et cherchons la volonté de Dieu sincèrement.


Quel fruit pour une vie digne de Christ ?

Nous avons une liste dans Galates 5

« Mais le fruit de l'Esprit, c'est l'amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bénignité, la fidélité, la douceur, la tempérance ; la loi n'est pas contre ces choses. » - Galates 5. 22-23

Le fruit de l’Esprit parle de notre caractère et cette liste représente les traits de caractère que Dieu veut voir se développer chez ses enfants dans une marche par l’Esprit. Si tu marches réellement avec Jésus sur son chemin, par l’Esprit, ton caractère va changer…

Quand Paul dit « Marchez selon l'Esprit, et vous n'accomplirez pas les désirs de la chair. » (Galates 5. 16), la métaphore marchez désigne une manière de vivre adoptée volontairement, et dénote obligatoirement une action en progression. Nous sommes appelés à utiliser notre liberté en Christ pour marcher dans la victoire et pour porter ce fruit glorieux. Le fruit est un terme collectif signifie la récolte ou la moisson.

Le fruit désigne donc plusieurs aspect d'une vie renouvelée par l’Esprit.

Il comprend des qualités personnelles intérieures qui vont nous permettre de développer des saines relations sociales et des principe de bonne conduite.


  • L’amour est celui que Dieu a révélé en Christ et qui nous rend capables de L’aimer (cf. 2Th 3.5), ainsi que les autres (Ga 5.13, 14). L’amour ne cherche pas ses intérêts égoïstes, mais le bien du prochain.

  • La joie est le bonheur profond qui naît d’une relation personnelle avec Dieu (cf. Ph 4.4), et du sentiment d’accomplir sa volonté (cf. Jn 15.11 ; 17.13).

  • La paix, dans le Nouveau Testament, est originairement la tranquillité d’esprit, ou le bien-être spirituel, basés sur le pardon (cf. Rm 5.1 ; 15.13 ; Ph 4. 7). La paix avec Dieu affecte de façon importante nos relations avec les autres (cf. Rm 14.17, 19).

  • La patience est l’endurance. D’autres emplois du mot incluent l’idée de constance et de support. C’est ce dernier sens qu’a ce mot ici. Dieu nous a supportés en Christ (cf. 1Tm 1.16), aussi devons-nous être patients les uns envers les autres (cf. 2Tm 4.2).

  • La bonté (obligeance) dénote un caractère excellent dans le sens d’une attention portée à la fragilité de la personnalité humaine et aux besoins des hommes (cf. Rm 2.4 ; 11.22 ; Ep 2.7).

  • La bienveillance ajoutée à la bonté suggère le sens général de caractère idéal, mais avec une justice adoucie par l’amour. C’est un terme que Paul n’emploie ailleurs dans ses écrits que dans Rm 15.14 ; Ep 5.9 ; 2Th 1.11.

  • La fidélité traduit le mot grec « foi ». Dans son emploi ici, il désigne la « fidélité » comme trait fondamental du caractère chrétien, spécialement en rapport avec les autres.

  • La douceur est employée dans le Nouveau Testament dans deux sens apparentés : la soumission à la volonté divine (cf. Jc 1.21) et les égards pour les hommes (cf. Ga 6.1 ; 1Co 4.21 ; 2Co 10.1).

  • La tempérance traduit un mot grec employé pour désigner la maîtrise de soi, ou la continence. Dans notre passage, il se rapporte particulièrement au fait de contenir les impulsions charnelles, bien qu’il puisse y avoir un manque de retenue dans n’importe quel domaine (cf. 1Co 7.9 ; 9.25).

La Loi n’est pas contre de telles choses ! Car la Loi n’a rien à redire contre le fruit de l’Esprit qui démontre que le chrétien est réellement libre vis à vis de la Loi du péché.

Cette vie de victoire est due à la vie nouvelle selon l’Esprit ; et elle vient du fait que le chrétien participe à la mort du Christ, ce qui marque la mort de la puissance de la chair (cf. Ga 2.20).


La réalité de leur résurrection par l’Esprit (cf. Rm 8.1-11) les portent à marcher par l’Esprit.

L’expérience chrétienne non seulement commence par l’Esprit, mais elle continue aussi par lui. C’est pourquoi, vaine gloire, provocation et envie doivent disparaître et elle n’ont plus de pouvoir sur une personne renouvelée.


Conclusion

Le fruit de l'Esprit montre clairement que tels et tels chrétiens sont menés par le Saint-Esprit. En décrivant les œuvres de la chair et le fruit de l'Esprit, il nous est enseigné ce que nous devons éviter, ce à quoi nous devons nous opposer, et ce que nous devons chérir et cultiver ; ce type de conduite doit être effectué avec un cœur sincère, conformément aux principes de la véritable vie chrétienne : le péché ne règne plus désormais dans notre corps mortel, nous ne devons plus lui céder quoi que ce soit, même si au cours de notre vie, nous devrons toujours chercher à l’endiguer.

« De même, vous aussi, considérez-vous comme morts au péché et comme vivants pour Dieu dans l’union avec Jésus-Christ. Le péché ne doit donc plus régner sur votre corps mortel pour vous faire obéir aux désirs de ce corps. Ne mettez plus les diverses parties de votre corps au service du péché comme instruments du mal. Au contraire, offrez-vous à Dieu, comme des êtres revenus de la mort à la vie, et mettez-vous tout entiers à son service comme instruments de ce qui est juste. » - Romains 6. 11-13

Ce fruit, nous sommes appelés à le cultiver, ce qui demande attention et intention de notre part. Ainsi, par l’Esprit, nous accomplirons la Loi de Christ. Préparons nos coeur pour l’année 2020 qui arrive et soyons déterminés à vivre et à marcher par l’Esprit.


C’est un choix que nous pouvons faire maintenant !

  • Black Facebook Icon
  • Black Twitter Icon
  • Black Instagram Icon

55 AVENUE DU MARÉCHAL JUIN, 64200 BIARRITZ

©2015-2020 EGLISEGENERATION21BIARRITZ - Tous droits réservés